Année sacerdotale : le visage du prêtre au cinéma. Un festival.

Publié le par Michel Durand

L’année sacerdotale suscite diverses initiatives. À Lyon, on cite, à côté du Saint curé d’Ars, le Père Antoine Chevrier. Deux figures dont seule la première est vraiment mondialement connue. Deux conceptions du sacerdoce. Depuis longtemps déjà, j’ai opté pour la figure du Prêtre de la Guillotière. Cela colle mieux à la République dans laquelle nous vivons alors que le premier modèle de prêtre demeure, me semble-t-il, attaché à l’Ancien Régime.

camillo

Dans son courrier du 17 décembre, Philippe Barbarin annonce « un Festival sur la figure du prêtre au cinéma », prévu pour fin  avril et début mai en différents lieux du diocèse.

Quel visage du prêtre sera présenté ?

Film édifiant ?

Image de propagande ou récit invitant à un dialogue exigeant ?

Comment le monde des cinéastes voit-il le prêtre ?

La liste des films choisis sera l’unique indicateur de la tendance. Il faudrait savoir sur quels critères théologiques l’établir ?

 

Plusieurs sites informatiques ont dressé des listes. Cela vaut la peine de s’y reporter.

 

Le cybercuré : Quelle est l'image du prêtre que l'on trouve dans l'opinion  publique et dans  les médias. 

 

Famille Chrétienne : Le prêtre au cinéma, un héros à part

 

Ma vocation.org : Figures de prêtres

Dans le cadre de l'exposition "la Bibliothèque du grand séminaire de Montpellier" : l'imgage du prêtre au cinéma

 

A Paris : le prêtre des années 50

 

Radio Vatican : la figure du prêtre

 

Radio Notre-Dame : le prêtre, icône ou parodie du 7ème art ?

Je vous souhaite un bon voyage  d'internaute.



Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article