Avançons-nous vers Dieu avec un cœur sincère, et dans la certitude que donne la foi, le coeur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure

Publié le par Michel Durand

Albrecht_Altdorfer.jpg

Albrecht Altdorfer. L’Ascension du Christ. 1527.
Huile sur bois. Kunstmuseum. Bâle, Suisse.

 

« Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d'en haut : c'est là qu'est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez vers les réalités d'en haut, et non pas vers celles de la terre ». N’est-ce pas une exigence pour notre XXIe siècle alors que nous sombrons, tête baissée, dans un matérialisme monétarisé ? Argent, production, croissance, progrès divinisé !

 

Puisque nous sommes dans notre diversité le corps du Christ, autrement dit l’Église ; puisque Dieu veut faire de toute l’humanité un peuple de frères, nous devons, dans notre lieu de vie, réussir cette union toute simple qui commence par le respect des uns et des autres. En gros, nous y arrivons. Mais il y a encore beaucoup à faire. De plus, il nous faut étendre cet effort au-delà de nos contacts habituels, de nos milieux de vie, de nos habitudes, de notre morale familiale ou religieuse. Pouvons-nous imposer à autrui des modes de vie qui soient trop marqués par une législation particulière alors que compte surtout l’adhésion à la personne du Christ. Le mariage légal ne peut l’emporter sur la communion à toute la vitalité du Christ.

 

Entendre ou lire toute l'homélie de ce jour à St-Polycarpe, ville de Lyon ! C'est ICI

 


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article