Célébrations liturgiques et service accompli dans le monde pour nos frères ne peuvent que s'enrichir mutuellement

Publié le par Michel Durand

Homélie du Jeudi saint à Saint-Polycarpe

lavement.jpg

lavement des mains, service cultuel, symbole liturgique du service de tous

 

 

Leiturgia et diaconia

Nous sommes désormais familiarisés avec ces deux termes, d'origine grecque, qui désignent deux des trois missions fondamentales de l'Eglise :

-  le terme de «liturgie», recouvre l'ensemble de la célébration sacramentelle et de la prière de l'Église ;

-  le terme de «diaconie», renvoie à l'ensemble des activités par lesquelles les croyants servent la vie du monde, s'employant à répondre pour leur part aux nombreux besoins de leurs frères.

Ces deux domaines de la vie de l’Eglise ne peuvent être séparés. Il n’y a pas d'un côté les spécialistes de la célébration, entièrement préoccupés de la beauté des cultes et d'un autre côté les militants bénévoles engagés dans les solidarités humaines et la sauvegarde de la terre.

Dans cette célébration, nous commémorons en effet celui qui n'a pas seulement partagé le pain et le vin, mais lavé les pieds de ses disciples, et qui se manifeste donc tout à la fois comme le plus grand célébrant de la foi et le mieux engagé dans

le service des hommes.

Célébrations liturgiques et service accompli dans le monde pour nos frères ne peuvent que s'enrichir mutuellement. N’oublions pas que les plus priants des hommes sont souvent aussi ceux qui sont postés le plus en avant dans la lutte pour la dignité humaine. La vraie liturgie engendre la diaconie, comme la plus authentique diaconie se nourrit de la liturgie.

 

L'intégralité de l'homélie, avec le son se trouve sur le site de St Polycarpe.

Publié dans Eglise

Commenter cet article