Chrétiens issus de l'Islam, quel accueil ?

Publié le par Michel Durand

Pourquoi le dialogue islamo-chrétien est-il suspecté de naïveté par les convertis de l’islam ? Les chrétiens d’Orient ne voient pas ce dialogue de la même façon que les Occidentaux.

Creche-islamo-chretienne.jpg

Crèche islamo-chrétienne dans l’église du Sacré-Coeur de Bellinzona (Suisse) :6 minarets entourent un baptistère où repose l’Enfant-Jésus. Devant Lui un livre ouvert présentant une page avec des versets du Coran, l'autre avec une citation de l’Évangile

 

À la lecture des statistiques que donne l’ordinateur, au moins celles qui sont associées à ce blog, il y a heureusement moins d’internautes durant ces jours de juillet. On a effectivement beaucoup d’autre chose à faire pendant les périodes estivales des vacances. Des rencontres directes qui valent bien les contacts virtuels.

Personnellement, je suis très heureux d’avoir mis, hier lundi, Monsieur Mac Ordi, au repos. C’est ce que j’essaye de faire chaque lundi, mais, hélas, sans toujours réussir.

Par ailleurs, moins de personnes étant présentes dans le cadre paroissial, les tâches quotidiennes ordinaires qui lui sont propres, me prennent plus de temps. Autrement dit, je constate que je n’ai pas vraiment le loisir de penser à des articles. Pourtant, les sujets ne manquent pas.

Après la semaine palestinienne, j’ai rencontré dimanche (par hasard ?) des Palestiniens. Nous avons pu parler après l’eucharistie de 11 heures ; c’était au cours de l’apéritif. J’ai vu aussi un homme venu à cette messe polycarpienne parce qu’on lui avait dit l’ouverture artistique de la paroisse. Or, ce « passager » a des contacts avec des chrétiens issus de l’Islam. Nous avons échangé sur la difficulté de la liberté religieuse dans certains pays.

Une foule de sujets se sont logés dans ma tête et j’aimerais bien les creuser.

- quel accueil, chrétiens, réservons-nous aux chrétiens convertis de l’islam ?

- pourquoi le dialogue islamo-chrétien est-il suspecté de naïveté par les convertis de l’islam ? Les chrétiens d’Orient ne voient pas ce dialogue de la même façon que les Occidentaux.

- autrement dit, quand on a reconnu la force divine du Christ, l’unique sauveur, comment garder un regard non méprisant sur les autres prophètes ?

- pourquoi certains catholiques, soucieux d’accueillir les néophytes issus du monde musulman, témoignent-ils de dérives islamophobes ?

Tout le dialogue interreligieux est compris, me semble-t-il dans ces questions. Ce n’est pas la même chose de les lire dans les livres que de les entendre par des personnes qui sont directement concernées.

Bref, c’est en consultant divers sites que me sont venus ces questions à la suite des rencontres du dimanche. Vous pouvez vous rendre chez M. Mohamed Christophe Bilek.

A suivre donc.

 

Et je n’oublie pas qu’à l’office des lectures, ce matin j’ai lu ceci :

« Rejetez donc le mauvais levain, vieilli et aigri (cf. 1 Co 5, 6) et transformez-vous en un levain nouveau, qui est Jésus-Christ. Qu'il soit le sel de votre vie, pour que personne parmi vous ne se corrompe, car c'est à l'odeur que vous serez jugés. Il est absurde de parler de Jésus-Christ et de judaïser. Car ce n'est pas le christianisme qui a cru au judaïsme, mais le judaïsme au christianisme, en qui s'est réunie toute langue qui croit en Dieu ». Lettre d’Ignace d’Antioche aux Magnésiens.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article