Christ est vivant pour tous. Pour nous qui essayons d’être ses disciples. Vivant pour le monde, trop marqué de matérialisme

Publié le par Michel Durand

2013 0680

Le vide est le lieu de la présence du Ressuscité


Que le Christ soit ressuscité, cela signifie qu’il est vivant, agissant aujourd’hui en nous et dans nos lieux de vie pour que nous soyons de véritables serviteurs les uns des autres. Pas seulement serviteurs à l’adresse des membres de notre église, vue comme un club, mais aussi et surtout serviteurs pour les hommes et les femmes que nous rencontrons dans la banalité de notre existence.

 

Entendre ou lire l'homélie du dimanche de Pâques à St Lyon, Saint-Polycarpe :

 c'est ICI

Publié dans Eglise

Commenter cet article

Blaise 04/04/2013 11:14


Concernant le rapport de Jésus à la langue grecque, voici ce que peut établir John P. Meier, après avoir présenté une synthèse critique des
recherches sur le sujet :


« […] Les chercheurs doivent plutôt s'en tenir à l'opinion la plus probable : Jésus enseignait habituellement
et peut-être exclusivement en araméen ; son grec était de type pratique, commercial, et peut-être même rudimentaire. Dans un pays quadrilingue, il est possible que Jésus ait été un Juif
trilingue, mais son enseignement ne l'était probablement pas. » (Un certain juif Jésus. Les données de l’histoire, I. Les
sources, les origines, les dates, Paris, Le Cerf, 2005, p. 168)


Nous sommes évidemment dans l’ordre du « probable » ; cependant Jésus devait connaître davantage que quelques mots tels que
« bonjour » et « au revoir » !

Michel Durand 01/05/2013 20:06



Merci Blaise


Je ne connais pas cet auteur, John P. Meier. Je suis heureux de constater qu'il confirme mon intuition.