"Dieu est-il décroissant?"

Publié le par Michel Durand

Je continue à préparer sur ce support le colloque organisé par « chrétien et pic de pétrole ». Parmi les livres à lire, je conseille l’étude de Christoph Théobald sur Gaudium et Spes. Certes, ce n’est pas direct et cela demande un effort de lecture, mais il me semble que c’est bien là la ligne à suivre : adopter un regard d’avenir sur les textes de Vatican II.

C.-Theobald.jpg

 

Christoph Théobald, La réception du concile Vatican II, I Accéder à la source, Cerf, pages 771- 836.

Esquisse d'une théologie des signes des temps.

 

 

 

 



 

livre-ecolo-paroisses-vert.jpg


Je vous partage ce petit mot : cela fait toujours plaisir.

Laurent m’écrit :

- Je viens de découvrir votre blog, grâce à un lien sur celui du prieuré saint-benoit de Saint Lambert des bois (78)

De retour en Église depuis environ un an, je n'ai de cesse depuis de chercher une unité entre mes anciennes convictions politiques et écologiques et ma nouvelle foi. (Y compris dans le cadre du synode auquel l'évêque des Yvelines nous propose de participer : les quelques contacts que j'ai pris me font mesurer moi aussi à quel point "l'Église est tournée sur elle-même"!

J'en étais arrivé à me demander où étaient les chrétiens écolos et à fantasmer sur un ouvrage dont l'écriture me revenait comme par mission et pour lequel j'avais déjà trouvé un titre qui ne déplairait pas aux éditeurs : "Dieu est-il décroissant?"

La lecture de votre blog, les liens vers "chrétiens et pic de pétrole" et le colloque "objection de croissance et christianisme" m'ont mis en joie, même si ma vanité en a pris un petit coup!

Sincèrement vôtre

Laurent

 

Laurent, je vous encourage à l’écriture. C’est par elle que les idées se forgent.

 

Voir : Eglises et écologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article