« Dieu est témoin de mon attachement pour vous tous dans la tendresse du Christ Jésus »

Publié le par Michel Durand

CelebrationsStPolycarpe2.jpg

Photographie Hughues Delecluse

Réfléchissons sur ce mot « tendresse ».

Ce mot « tendresse » ici, en grec (σπλάγχνοις), devrait être traduit par « les entrailles ». Paul est très proche du vocabulaire hébreu. Il parle de son affection, de son amour, de sa tendresse envers les Philippiens qui se sont rapidement mis à la suite du  Christ avec la volonté de vivre, concrètement selon l’Évangile, Bonne Nouvelle de libération apportée par Jésus. Paix, vérité, justice, fraternité, amour, reconnaissance de l’adoration du seul créateur de toute chose. Et Paul parle de ses sentiments en se référant à la tendresse (les entrailles) du Christ Jésus. En effet, c'est lui, le Christ Jésus, et non une quelconque sentimentalité qui est la source des relations fraternelles au sein de la communauté chrétienne.

 

Entendre ou lire toute l'homélie.

 


Publié dans Eglise

Commenter cet article

Monnet jean 09/12/2012 18:34


''Tendresse''... ''Entrailles'' ... c'est ce qu'André Chouraqui, traducteur (audacieux) de la Bible et du Coran faisait entendre dans le mot ''MATRICIATION''...

Michel Durand 13/12/2012 19:06



Merci de la précision