Ecouter ce que disent les artistes sur les fragilités de l’homme. Ecouter leurs mots, tantôt cri déchirant, tantôt parole réconfortante

Publié le par Michel Durand

Tammam-Azzam-6.jpg

Les dernières œuvres de Tammam Azzam sonnent alors comme un long cri plaintif contre cette violence prégnante qui devient  épidermique. Source

 

Dans ma retraite pradosienne, nous avons médité sur le constat que c’est avec les pauvres, avec les personnes qui peuvent être loin de l’Église, que nous recevons les richesses du Christ.

Quand tu es invité, va te mettre à la dernière place…

Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner… invite des pauvres, des estropiés… et tu seras heureux parce qu’ils n’ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes.

 

La puissance du Seigneur est grande, et les humbles lui rendent gloire.

--- > MAIS, que font les hommes ?


Dans notre attachement au Christ, nous cherchons la compagnie des petits de ce monde, de ceux et celles qui sont loin de l’Église et qui disent souvent ne pas avoir besoin d’elle.

 

  • - Une pensée pour tous les croyants du Proche et Moyen Orient


L’assemblée générale du Prado qui s’est tenu en juillet 2013, exprime ceci : « avec les pauvres, nous accueillons la richesse de Jésus-Christ. La richesse de Jésus-Christ nous est révélée par la foi, donnée par grâce, comme un beau cadeau de Dieu, afin que nous l’annoncions à tous les hommes. Comme Saint Paul, nous pouvons dire que nous avons reçu la grâce de connaître l’insondable richesse du Christ et l’appel à être disciples et apôtres pour l’annoncer. Cette grâce et cet appel sont notre vie et notre joie ».

 

Lire ou entendre l'homélie de ce jour en l'église St-Polycarpe à Lyon :  c'est ici


Publié dans Eglise

Commenter cet article