Faisons de ce Carême 2013 une méditation et une conversion dans le sens du service du frère. Communiquons par le vécu, l’attention à autrui

Publié le par Michel Durand

Sur-la-Croix-II.jpg

 

Aujourd’hui, nous parlons beaucoup de communication. Nous en parlons d’autant plus que la communication est de plus en plus détournée de son objectif véritable. Communiquer ce n’est pas, par le biais d’un média, une photo par exemple, lancer un message qui n’attend pas de retour. Communiquer c’est provoquer un échange, c’est obtenir de l’autre une réponse qui va l’engager et le grandir. Nous savons que la plus grande pauvreté, c’est d’être sans voix. Communiquer, c’est donner la parole. Que notre communication engendre un salut. Par elle, dans la rencontre, je sauve et je suis sauvé.

 

L'homélie de ce jour, toujours présente sur le site de la paroisse St-Polycarpe des pentes de la Croix-rousse, s'est laissée orienter par les photographies de Clair Artemiz.

 

3Sans-titre.jpg

Claire Artemyz revisite le thème de la Passion. Portant un regard centré sur le détail, dans une sobriété des cadrages et une mise en lumière isolant l’objet photographié, un crucifix, la photographe nous invite, par le nécessaire déchiffrage des images, à une lenteur propice à la méditation.

«  Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde  » (Jean, 1-29)

 La photographe Claire Artemyz a produit la série PECCATA MUNDI qui reprend des images connues de la chrétienté et présentes dans la conscience collective à travers le monde. L’artiste a voulu aborder le registre religieux sous un angle de vue très précis: montrer ces détails qui évoquent les grands moments de la souffrance du Christ, qui vont de pair avec l’importance hors norme qu’a eu le développement de la foi jusqu’à aujourd'hui. Claire Artemyz tente ainsi d’éclairer ce que le divin peut nous révéler: cette vibration, où la beauté dégagée de ce crucifix nous évoque bien plus que nous ne pourrons le formuler avec nos propres

mots. L’artiste tend souvent à aller vers l’abstraction, vers le volume, le détail important et non vers un ensemble qui pourrait sembler figé. Claire Artemyz nous invite alors de découvrir ces formes sacrées pour peut-être méditer, admirer et voir ce qui nous est révélé individuellement dans cette richesse spirituelle. 

 

www.artemyz.com  ; mail: claire@artemyz.com

 

 

 


Publié dans Eglise

Commenter cet article

Michelle Chaumard 11/02/2013 16:52


MERCI POUR CETTE PAROLE QUI NOUS RAPPELLE QUE LE DELAI EST ESSENTIEL POUR UNE FORTE CONSTRUCTION ET QU'IL PERMET UN REFLEXION CREATRICE POUR CHEMINER JUSQU À LA RESURRECTION...LA DEMISSION DE
BENOIT XVI NOUS DONNE UN BEL EXEMPLE DE SAGESSE ET DE COURAGE....POUR MOI L'EGLISE PAR CE GESTE DU PONTIF NOUS REDIT QUE LE POUVOIR EST FAIT POUR SERVIR...BELLE LUMIÈRE SUR LA ROUTE DU CAREME QUI
VA COMMENCER