Homélie du 1er janvier 2012

Publié le par Michel Durand

Je note cette pensée de Sainte Thérèse de Lisieux, écrite à la vieille de sa mort, le 8 septembre 1897 : « Pour qu’un sermon sur la Ste Vierge me plaise et me fasse du bien, il faut que je voie sa vie réelle, pas sa vie supposée ; et je suis sûr que sa vie réelle devait être toute simple. On la montre inabordable, il faudrait la montrer imitable, faire ressortir ses vertus, dire qu’elle vivait de foi comme nous...

On sait bien que la Sainte Vierge est la Reine du Ciel et de la terre, mais elle est plus Mère que reine...

Vitrail_Chartres_Notre-Da-copie-1.jpg


Pour entendre ou lire l''homélie, c'est ici.  

 

Que la prière en famille soit une voie et une joie bénéfique est une certitude. Mais, peut-on se limiter à cette unique chance quand on constate que de nombreuses familles ne parviennent pas à une vie harmonieuse, quand les familles se sont recomposées, quand les géniteurs n’arrivent plus à vivre ensemble ? Quand la famille est monoparentale ?

 


 

Publié dans Eglise

Commenter cet article