Homélie du dimanche 16 octobre 2011

Publié le par Michel Durand

Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

La formule est devenue célèbre. Jésus nous inviterait à bien distinguer la politique et la religion, l’ordre temporel, qui concerne tout le monde, et l’ordre spirituel, qui relèverait exclusivement de la sphère privée.de_gaulle_5.jpg

Pour un peu nous penserions que Jésus nous donnerait raison à ce général qui, naguère, avait lancé aux évêques de France une apostrophe restée fameuse : «Messeigneurs, occupez-vous de vos oignons !»

Mais voilà ! Ce n’est certainement pas cela que Jésus a voulu dire ! Soyons attentifs ! Jésus demande à ses adversaires : « Montrez-moi la monnaie de l’impôt ! » Et de leur poser la question : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? » « De l’empereur César », répondent-ils. Or l’effigie, l’image renvoie évidemment au modèle. Et nous voilà renvoyés à une autre image, primordiale celle-là : « Dieu dit : “Faisons l’être humain à notre image…” Dieu créa l’être humain à son image, à l’image de Dieu il les créa, homme et femme il les créa. » Les êtres humains portent donc en eux, gravée au plus profond de leur être, l’image de Dieu. Et cette image consiste en une nécessité absolue, pour tout être humain, d’être aimé et d’aimer, parce que le modèle, Dieu, est amour.

Ce texte d'homélie se trouve dans « Signes d’Aujourd’hui n° 216 » Homélie du Père Jean Civelli.

 

Pour lire et ou entendre l'homélie dite à Saint-Polycarpe des pentes de la Croix-Rousse, Lyon. Venez jusqu'ici.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Paule 17/10/2011 15:00



À  propos du sermon de Saint-Polycarpe : ne pas distinguer le spirituel du politique, c'est donc le contraire des homélies habituelles...



Michel Durand 19/10/2011 19:41



L'HOMME EST UNIFIÉ. Il est et spirituel et politique. Le spirituel donne une direction au politique, une orientation.


Mais pour bien comprendre votre pensée, il audrait m'en dire plus.


Mrci de vore regard.