Homélie du dimanche 20 juin 2010

Publié le par Michel Durand

Rembrandt.jpg

Rembrandt, le Christ marchant sur les eaux, Pierre.

suivre Jésus-Christ malgré les dangers.

 

Et aujourd’hui ? Tout chrétien, pour pouvoir vivre sa foi dans le monde, n’est-il pas appelé à entrer, un jour ou l’autre, en résistance spirituelle ? « Le thème de la résistance au mal appartient au cœur de la tradition chrétienne », rappelle le jésuite Christoph Theobald, théologien au Centre Sèvres.
Résistance spirituelle.

 

Résistance dans la ligne du Christ. "Celui qui veut sauver (égoïstement) sa vie, la perdra".

« Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même et prenne sa croix ». Il s’agit du supplice qui conduirait à la mort et que connaissent bien les contemporains de Jésus. Aux abords des villes, ils en avaient le spectacle. Autrement dit, l’existence du disciple authentique est définie par celle de Jésus. Il s’agit de le suivre dans le renoncement à soi que signifie l’acceptation de la croix ; c’est-à-dire, en risquant sa vie pour la cause de Jésus et de l’Evangile (cf note tob).

Ici, pour lire ou entendre l'homélie.

 


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article