Homélie du dimanche 25 octobre 2009

Publié le par Michel Durand

Certains jours de notre vie ressemblent à un chemin de nuit. Nous sommes dans le tunnel. On ne voit plus clair, ni en soi, ni autour de soi. C’est lourd, sombre. Et le monde aussi semble plongé dans la nuit.

Aujourd’hui, également au-delà de notre petite communauté, je voudrais m’adresser à ceux qui en sont là, avec ce fardeau d’épreuves, sans goût pour prier, sans goût pour vivre, fatigués dans la nuit… Comme un aveugle sur le bord du chemin.

 

Mais le Seigneur passe. Il passe près de nous ; il tend la main à celui, celle qui est fatiguée ; il dit que nos nuits peuvent devenir chemin de lumière.

 

Pour lire l'homélie, c'est ici.

 


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article