Il y a un domaine où les limites n'existent pas, c'est l'amour. Les revenus sont limités. Mais pas l'amour.

Publié le par Michel Durand

Plus de 200 visiteurs hier !

S'ils sont venus pour avoir le lien vers Saint-Polyparce, afin de lire et/ou entendre l'homélie, ils ont été déçus.

Oui, lundi c'est repos. Et dimanche, toute la journée fut une alternance de messes et d'apéros.

L'après-midi, je me suis effectivement rendu auprès de l'évêque pour le sacrement de la "chrismation" (confirmation) de quartre fidèles du Christ de Saint-Polycarpe. Donc pas le temps de mettre en ligne l'homélie.

confirmation-5-27.05.123.jpg

 Confirmation de Marie,

Eglise Sainte Anne des calades, en 2012

 

Il y a un domaine où les limites n'existent pas, c'est l'amour. La croissance matérielle est limitée, la terre est limitée, les revenus personnels et communautaires sont limités. Mais pas l'amour. La capacité d'aimer, un art qui s'apprend en s'exerçant, est illimitée. Ainsi nous le révèle Jésus : l'amour du Père est sans mesure, infini.

C'est notre capacité d'accueil de cet amour qui est limitée. Mais il est appelé à grandir au fur et  à mesure que nous l'exerçons. Entendons le Christ nous dire :

« Si quelqu'un m'aime, il se mettra au service des autres. Et peu à peu son coeur s'élargira et l'amour de Dieu l'envahira de plus en plus et il pourra encore mieux servir les autres... et ainsi de suite jusqu'à l'infini... »

Jusqu'à l'infini de l'amour divin au vrai sens du terme.

 

Lire ou entendre la suite ? C'est ici.


Publié dans Eglise

Commenter cet article