Incorrection

Publié le par Michel Durand

Des amis m’ont dit qu’internet libérait abusivement la parole et que les insultes peuvent se dire sans retenues. Je ne voulais pas croire et m’engageais à publier largement les commentaires. Je constate que ce n’est pas possible.

 

Regret.

 

 

Il m’est difficile de lire des jugements chargés de haine émanant de personnes se recommandant de l’Église catholique et appartenant, en principe, à une société bien éduquée.

Comment peut-on ainsi juger les baptisés, certains prêtres et évêques ? Par respect pour tous, je garde dans le secret ces commentaires.

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article