Je ressens une profonde similitude entre la crise que nous subissons et ce que les disciples contemporains de Jésus vécurent.

Publié le par Michel Durand

 

Méditation sur Jean 6 - le pain de vie. Suite et fin.

 

institution_eglise.jpg

 

Jacques Gaillot sur son blog (mai  2010) parle de la crise de l'Eglise en un sens très particulier. Cela peut servir de complément à mon expression d'aujourd'hui.

 

Les disciples du Christ, les Douze vivent un crise.

La crise atteint son paroxysme, son plus haut degré d’intensité quand on constate ne plus pouvoir aller au-delà.

La résolution de la crise est alors inéluctable et pour qu’elle s’accomplisse, il faut bien reconnaître qu’un nouveau chemin doit se prendre. Ainsi, la crise opère des purifications. Celles-ci acceptées une nouvelle vie commence.

Pour l’instant l’Europe et les pays industrialisés, les vieux pays imbus de leur puissance historique, refusent de regarder clairement la situation. Devant le oui et/ou le nom à prononcer, ils maintiennent le oui et le non, ce qui n’est pas réaliste.

Je me permets ce développement touchant notre actualité parce que je ressens une profonde similitude entre la crise que nous subissons et ce que les disciples contemporains de Jésus vécurent.

 

Pour entendre ou lire l'homélie sur rendre sur le site de Saint-Polycarpe des Pentes de la Croix Rousse.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article