Jésus n’est pas un rebelle ; les apôtres le suivent parce qu’ils ont compris qu’il est le Messie

Publié le par Michel Durand

0206-0015_christus.jpg

van Rijn Rembrandt, Jesus Christ, 1661

78,5 x 63 cm, huile sur toile


Se proclamer Messie ou se dire Fils de l’homme, c’était se proclamer Roi. Or, Jésus n’est pas le roi à la façon des rois de ce monde. Les apôtres ont encore du mal à le comprendre.

D’où leur déception de devoir garder le secret et de ne pas comprendre les inéluctables souffrances à venir :

« Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive ».

La croix dont il est ici question n’est pas un symbole artistique accroché sur un mur, mais l’instrument de torture de la peine de mort. Elle est le signe de ce que nous devons abandonner pour rejoindre la réalité de l’unique Dieu. Ce n’est pas le dieu fertile des grottes où évoluaient les Baals et les Pans, ni le dieu contemporain Argent, Économie, Développement, Technique ou Pouvoir… Mais l’unique Dieu Amour qui fait de tous les hommes des frères.

 

Entendre ou lire toute l'homélie ------ >  Venir ICI


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article