Journal d’un demandeur d’asile (Extrait) - fin

Publié le par Michel Durand

Certes, vous avez lu les pages des jours précédents. Sinon, rendez-vous vite au lundi 27 septembre.

Il est clair qu'Antoine souhaite publier son livre.

Avez-vous des idées, des connaissances parmi les éditeurs... ?

cra2Antoine MANSON VIGOU :

Né en 1976 en Afrique centrale francophone.

Admis en littérature à l’issue du premier cycle, j’opte pour une étude en Génie civil en bâtiment terminant cette formation à l’âge de 25 ans. J’ai exercé dans cette spécialité pendant 5 ans dans une ville de plus de deux millions d’habitants.

Suite à des difficultés politiques dans mon pays, je me suis rendu dans l’hémisphère nord et là, j’ai demandé l’asile. Alors, je me suis rendu compte du caractère humiliant, déshumanisant de cette procédure ; j’ai aussi appris que les procédures d’asile des autres Etats sont sensiblement les mêmes que celle que j’ai vécue.

Cette mésaventure est restée dans mon corps, dans mon âme, elle coule dans mes veines. Je me suis servi de ma passion pour la littérature afin d’exprimer une partie de mes malheurs.

Je vis dans une grande ville d’Europe dans laquelle construire mon futur.

 

A savoir :

En France, le 28 septembre, le projet de loi sur l’immigration fut proposé à l’Assemblée Nationale par le ministre de l’immigration Éric Besson. Le texte prévoit de durcir les sanctions contre les étrangers en situation irrégulière.

La Conférence des évêques de France, par l’intermédiaire de sa Commission pour la Mission universelle de l’Église, proteste. Un communiqué a été remis au ministre. Parmi les points de désaccord majeurs soulignés par les évêques catholiques se trouvent l’affaiblissement de la famille et du droit d’asile, l’intervention du juge des libertés reporté de 2 à 5 jours après délit, ainsi que la contribution de l’État à la fuite des cerveaux en provenance des pays en développement. Mgr François Garnier, évêque de Cambrai et président de la Commission pour la Mission universelle de l’Eglise, s'est exprimé sur ce document. De même, Mgr Claude Schockert, évêque de Belfort-Montbéliard et membre de la Pastorale des migrants et de la Commission pour la Mission universelle de l’Eglise.

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article