La biennale d'art sacré appelle à la transcendance

Publié le par Michel Durand

De la part de Robert Beauvery :

L’Article de Bénévent TOSSERI paru dans La Croix des 14/15 novembre dernier illustre quatre vérités d’une manière particulièrement persuasives :

  1. - Le lieu d’exposition, une église, édifice sacré non seulement pour le culte rendu à Dieu dans le Liturgie communautaire, mais aussi par l’accueil et l’aide apportée à l’homme pour s’ouvrir à la transcendance. Ainsi : « les lieux moins impersonnels que dans une galerie, changent la perception que l’on a  (des œuvres d’art exposées dans l’église Saint Polycarpe) »

  2. - L’artiste qui crée de la beauté en une œuvre originale n’est pas nécessairement chrétien et peut, néanmoins, exposer ses productions dans une église, au sein d’une organisation chrétienne : l’art dépasse les frontières des confessions religieuses.

  3. - Le public, de même, qui visite l’exposition n’est pas nécessairement croyant, comme cet ébéniste, mais sensible « au questionnement spirituel »

  4. - Le guide ! Si des visiteurs sont tout-à-fait capables de parcourir personnellement les 40 œuvres exposées et d’en percevoir le message discret,  l’aide appropriée d’une guide est fort utile pour accompagner le passage « de ce que l’on voit avec ses yeux de chair » à ce qui ne se voit pas… la transcendance «l’appel au mystère » adressé aux visiteurs par l’artiste, celui qui croit au ciel comme celui qui n’y croit pas explicitement, consciemment. L’un et l’autre sont animés par le souffle divin initial ; l’un et l’autre portent en lui l’image transcendante de leur Créateur commun.

Merci à La Croix, d’avoir publié le bel article de Bénévent TOSSERI.

R . Beauvery, Lyon

Sculpture : Gaby Kretz, les compagnons,  basa 2009, St Polycarpe

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monnet Jean François 30/11/2009 21:39


Bonjour !
J'avais pris connaissance avec beaucoup d'intérêt (et je dois même dire soulagement que paraisse enfin dans les colonnes du journal La Croix un article documenté sur cette initiative si originale,
si novatrice, que représente la Biennale des Arts Sacrés Actuels de Lyon) de l'ensemble du texte de B. TOSSERI.
La synthèse que vous en faites est vraiment utile car elle est en quelque sorte une piste à suivre pour les prochaines manifestations de la BASA.
Merci - JF Monnet


Michel Durand 02/12/2009 16:50


Piste à poursuivre pour regarder aujourd'hui l'art sacré contemporain dans le cadre des Eglises chrétiennes.
Merci de votre regard tourné vers le futur.