La lettre d'information des jeûneurs

Publié le par Michel Durand

5ème jour de jeûne contre le projet de loi immigration (12.09.10)
jeuneurscouleur600
 

 

Bonjour,

Fin du 5eme jour de notre jeûne citoyen. Nous sommes donc à la moitié de notre action, sous un beau soleil de septembre. Pas de visites officielles, pas de medias.

Nous recevons par contre de nombreuses visites amicales. Nos amis parisiens respectifs profitent de notre présence de provincial, inhabituellement longue et localisée, pour prendre le temps d’échanger avec nous sur notre action. Un peu d’inquiétude que nous dissipons rapidement sur notre état physique, beaucoup d’échanges personnels mais aussi sur cette nouvelle loi liberticide, qu’il faudrait donc largement amender ou peut-être tout simplement placer dans une corbeille à papier de l’Assemblée. Ces échanges directs font du bien à l’humanité de chacun, à l’ère de l’Internet mobile et du tout virtualisé.010.jpg

Nous recevons aussi des visites de membres d’associations et des sans-papiers. Parmi eux, un groupe très sympathique de jeunes hommes Africains du Mali et du Sénégal principalement. Ils ont été grévistes jour et nuit sur les marches de l’Opéra Bastille. Ils nous racontent leur action, leur détermination malgré la violence des forces de l’ordre qui ont essayé à de nombreuses reprises de les déloger, les nombreux soutiens dont ils bénéficié de la part des associations et des syndicats et la fin du conflit rendue possible par une promesse de régularisation collective. Régularisations qui sont théoriquement en cours de traitement dans l’administration. La plupart vivent en France depuis de nombreuses années, travaillent autant qu’ils peuvent et vivent entre foyers et lieux de vie solidaires. Avec leurs grands sourires, ils résistent posément à l’intolérable.

Nous recevons aussi la visite de quelques anciens hauts fonctionnaires de l’Etat venus nous assurer de leur soutien inconditionnel. Ils vont activer leurs réseaux pour faire connaitre notre action dans la deuxième semaine qui s’ouvre, notamment pour la journée de mardi où une réunion à l’Assemblée avec un groupe de députés est donc en préparation, réunion suivie d’une conférence de presse avec des personnalités que nous tiendrons sur la place Herriot. Pour ceux qui souhaitent participer à cette conf de presse, surveillez votre boîte aux lettres lundi soir et mardi matin.

Enfin juste quelques mots sur le terme de « jeûne » que nous avons décidé de qualifier de « citoyen » parce que c’est ce qu’il est avant tout. Les jeûneurs ont depuis le début voulu que cette action soit citoyenne, sans mettre en avant nos appartenances associatives, syndicales, religieuses, athée ou agnostique respectives. Il est certain que les dogmatismes font fuir la plupart d’entre nous, sur nos chemins de vie respectifs.
 
Rappel : en bas de ces messages, nous vous proposons le texte que nous avons adressé à la centaine de députés de la Commission des Lois. Une lettre quasi identique avec quelques adaptations contextuelles a également été adressée à la Commission des Affaires Sociales qui compte aussi une centaine de députés.

Voilà, cette lettre dominicale est un peu plus courte. Nous vous souhaitons une bonne semaine et merci à tous pour votre lecture et votre soutien.

Jean Pierre, pour le collectif des jeûneurs citoyens.


> On en parle jusqu'en Algérie : à lire l'article d'El-Watan


Quelques dates à retenir :
> Jeudi 16 septembre, à 18h30 Place de Jaude à Clermont Ferrand : cercle de silence
> Jeudi 16 septembre à 18h30 au métro Charpennes à Lyon : veillée citoyenne
> Vendredi 17 septembre à Bordeaux : veillée de solidarité (infos à venir)
> Vendredi 17 septembre, à 18h30 Place du Palais Bourbon à Paris : cercle de silence exceptionnel (remplace le cercle du Palais-royal)
> Samedi 18 grand concert "Rock sans papiers" à Paris : toutes les infos ici
> Jeudi 23 septembre à 18h30 Place Gabriel Péri à Lyon : veillée citoyenne

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article