La peur du monde moderne

Publié le par Michel Durand

de Jacques Dieudonné, diacre, sculpteur

A propos de la tendance actuelle de l’Eglise à se replier sur sa vie interne, je reçois ce mot que j’ai plaisir à vous transmettre.


DSC03709-6a828

Saint Sébastien, Nancy,  2004
Autel et ambon, laiton doré
Conception et réalisation : Jacques Dieudonné

 

 Merci, Michel, pour ton article du 5 novembre 2010 ; je ne puis que souscrire à ta « revendication ».

Ton mot rejoint mes préoccupations sur l'évolution actuelle des aménagements liturgiques et ce qu'ils disent de notre relation à Dieu, de notre conception de Dieu. Et bien souvent l'inconscience règne où s'impose une volonté de ne pas se remettre en question...

Comme me le disait un prêtre que je visitais afin de réaménager son église :

« M e s   p a r o i s s i e n s   m e   d i s e n t   “l a i s s e z   n o u s   t r a n q u i l l e   a v e c   v o t r e   é v a n g i l e,   l a i s s e z   n o u s   p r a t i q u e r   n o t r e   r e l i g i o n   c o m m e   o n   v e u t ! ” »  

 

Ce n'est presque pas croyable, mais je te jure que je n'invente rien !

Que faire ? je me sens tellement démunis…

Et certains membres de notre clergé ont des conceptions tellement rétrogrades que l'on se demande quand ils sont nés…  En fait, cela n'a rien à voir et je me demande si le coeur de beaucoup n'est pas encombré par des peurs et angoisses telles qui les mènent vers une attitude frileuse, que dis-je frigorifiée, congelée ! Et pourtant notre monde est plein de gens dynamiques, engagés, prêts à agir et agissants ! Je ne comprends pas comment l'Eglise peut avoir peur du monde moderne. Il n'est ni meilleur ni pire que les précédents et c'est à ce monde que Jésus nous envoie, pas à une petite gang (et non gangue, voir le commentaire) peaufinée et figée sur le passé. Comme je le dis parfois : « vous avez raison, en 40 c'était tellement mieux, les gens s'aimaient, se rendaient service, s'entraidaient ; il y avait un grand respect des religions, de la différence... »

Bref, je retourne dans mon atelier, c'est peut-être là ce que j'ai de mieux à faire.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dieudonné 16/11/2010 17:30



Michel,


Je suis surpris que tu aie publié mon courrier, d'habitude j'aime rester discret sur ces sujets ... Et puis, tout compte fait pourquoi pas dire ouvertement les choses!


De toutes façons, je suis connu déjà pour des prises de positions assez peu conformistes alors ...


Ce mot pour te dire que j'ai écrit "gang" (et non gangue)un mot anglais repris par les Québécois pour signifier petit groupe replié sur lui même ... J'aime le Québec et les québecois qui m'ont
montré ce que veut dire avoir un esprit ouvert !


A+


JQ



Michel Durand 16/11/2010 20:03



Oui, Jacques, quand un courriel me parvient avec cette adresse, je le place parmi les commentaires, si je pense que cela peut servir à la réflexion. Ce qui fut le cas présentement. Quand il
s'agit d'avantage d'un domaine privée, il convient de prendre mon adresse perso.


Je me suis totalement trompé en mettant un U à gang. J'ai regardé le sens de ces mots. Seul "gang" convient. Wikipédia parle de bande criminelle. Gangue, de l'allemand gang, est un flion minier.
Rien à voir avec ce que nous avons écrit. Je reprends le texte et je corrige. Merci de ton apport.