Le disciple doit lui aussi être le serviteur des autres. Là est le réel pouvoir.

Publié le par Michel Durand

Le prince de ce monde cherche à se faire obéir. il y a une police pour cela.

Pourrait-on vivre dans un mode sans force de l'ordre ?

Oui. Il faudrait pour cela notre totale perfection humaine.

 

Police-francaise-025.jpg

 

Jésus choisit un enfant pour affirmer que, dans son Royaume, le petit est grand. Il reconnaît l’enfant comme une personne qui a toute son importance. Il lui donne son amour. Il l’étreint et l’embrasse. Il le privilégie au point de dire que celui qui accueille un petit comme cet enfant, c’est lui-même qu’il accueille.

Dans la vision du Christ, le royaume est celui de Dieu. Dieu est Amour et tous les êtres sont égaux devant Dieu, car tous sont aimés de Dieu. Dieu en Christ Jésus se fait le serviteur de tous. Le disciple doit lui aussi être le serviteur des autres. Là est le réel pouvoir. Le petit devient le plus grand. C’est le vrai paradoxe.

Le roi du Royaume sera tué et il ressuscitera. Toutes les puissances de la terre le détruiront et sa gloire se manifestera.

Qui perd sa vie la gagnera.

- «J’ai décidé de passer moins de temps sur le terrain de sport afin de travailler avec la Croix Rouge.»

- «J’ai choisi de ne pas accepter un travail plus lucratif afin d’être présent à ma famille.»

- «Au nom du Christ, j’ai mis de côté la haine que j’avais envers mon frère et je lui ai pardonné.»

- «Mon mari et moi avons supprimé un voyage afin d’aider un voisin malade.»

 

Voir ICI pour ou entendre toute l'homélie.

Publié dans Eglise

Commenter cet article