Les moines de Tibhirine et que parlent les pierres…

Publié le par Michel Durand

Création au festival d’Avignon 2012

 Visuel-blog.jpg

 

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines cisterciens sont enlevés puis exécutés deux mois plus tard.

Crime politique ou religieux ?

Les coupables et leurs commanditaires n’ont toujours pas été identifiés.

Plus que jamais l’affaire des moines de Tibhirine reste d’une brûlante actualité.

Aujourd’hui, une version théâtrale de ce drame tente de répondre à ces questions.

 

Pièce de théâtre de Jean-Jacques Greneau

 

Ils ne sont plus là. Où sont-ils ?

Ils ne sont plus au monastère.

Ils avaient de quoi faire pourtant, et tous les jours, et demain, et encore, au soleil couchant et au vent dominant. On les voyait, les entendait.

D’autres les ont vus. Les souffrants, les enfants, les porteurs de couteaux, et surtout, oui,

les ânes les ont vus. Mais aujourd’hui, eux aussi se taisent.

On ne peut pas faire confiance aux ânes.

 

Lecture par l’auteur

 

mise en espace : katy grandi

 

mercredi 3  -  jeudi 4  -  vendredi 5  avril 2013

à 19 h

 

Espace 44 - Théâtre

44, rue Burdeau - Lyon 1°

 

Tarif : 13€ - Réduit 11,50€ (étudiant, demandeur d’emploi)

 

Réservations 04 78 39 79 71

contact@espace44.com

je serais au Théâtre le mercredi 3 avril à 19 h peut-être nous nous y rencontrerons. Attention, le nombre de places est limité.

Publié dans Art

Commenter cet article