Lettre de septembre

Publié le par Michel Durand

beauveryr.jpgRobert BEAUVERY
18, rue Sœur Bouvier                                                                      
69005  LYON                                                                                   
Lyon, Septembre 2010                                                                                                                                                                         

Aux frères et sœurs, amis et membres de communautés religieuses…

ainsi qu’aux internautes inconnus…

vous acceptez, depuis bientôt deux ans, d’intercéder auprès de Dieu afin que je porte l’épreuve du cancer humblement, évangéliquement, un grand MERCI !

 

UN  APPEL RENOUVELE :

Après quelques mois de stabilisation (qui m’ont permis de prendre une part active dans la préparation des « Journées de septembre » qui réunissent, chaque année, l’Evêque de Lyon et son Presbytérium) ces dernières semaines, le cancer a repris l’agressivité : nouvelles métastases osseuses dans l’ensemble des vertèbres dorsales et 3 cervicales ; d’où le retour aux thérapies lourdes, radio dès cette semaine et, probablement, chimio en octobre.

DES CONVICTIONS RENOUVELEES :

La « longue maladie » n’affecte pas que les vertèbres mais aussi le mental : le champ de conscience peut être encombré, isolé sur soi, voire anxieux aux prises avec des hypothèses funestes et à quoi il faut encore ajouter le poids silencieux et prégnant du subconscient.

Il ne m’est pas facile de garder la liberté d’esprit, la maîtrise de soi, la capacité d’accueil et d’analyse de ce-qui-advient quotidiennement : l’aujourd’hui de Dieu sur la terre des hommes. Il n’est pas non plus facile au patient de croire que la maladie n’est pas qu’un obstacle mais aussi une occasion de prendre sa part personnelle, originale, dans cet aujourd’hui, participant à l’unique sacerdoce du Christ pour le salut de tous et à sa mission auprès des pauvres, des captifs, des aveugles, des opprimés, cf. Lc. 4, 15-19 ; Mt. 11, 4-6 ; Jn. 17,18 et 20,21.

 

Je vous confie et mes faiblesses et mes désirs de vivre fructueusement ce nouveau temps d’épreuves.

CONCLUSIONS :

 Appuyons-nous sur la puissance de la prière commune d’intercession :

« Dieu n’écarte pas notre prière, ne détourne pas de nous ton amour »   Ps. 65, 20.

 

Bien fraternellement

    R. Beauvery

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bizzarri Soeur Fernande 27/09/2010 12:06



Je découvre le témoignage du Père Beauvery. Je l'ai connu à Lyon à la Librairie Saint Paul et j'ai toujours gardé beaucoup d'estime pour lui. Sa maladia m'était inconnue, je veux l'assurer de ma
prière confiante. Merci pour les excellentes réflexion sur votre site. Depuis Rome, où je me trouve actuellement, c'est une source d'eau fraîche qui m'arrive. Continuez à nous aider à entrer dans
l'Evangile d'une manière moderne. Très cordialement, Soeur Fernande Bizzarri des Filles de Saint Paul.


 


 


 



Michel Durand 15/10/2010 20:06



En union de prière



GUERRE Michel 23/09/2010 09:54



Bonjour,


Je veux dire mon affection et ma prière au Père Robert BEAUVERY.


Je suis bouleversé par son témoingage.


Comment rentrer en contact avec lui?


Micel GUERRE



Michel Durand 23/09/2010 10:02



Il me semble que Robert rentre chez lui tous les soirs, au moins à partir de la semaine prochaine. Les soins sont donnés en "hôpital de jour". Donc on peut lui adresser une lettre postale à
l'adresse indiquée.