loin d’étudier les problèmes à fond, les États de l’Union européenne, succombant au chacun pour soi, se contentent de mettre des rustines

Publié le par Michel Durand

SDF_univers-grande.jpg

Lyon Capital : Habitat et Humanisme, association pour le logement des plus démunis en France, lance un appel aux propriétaires de logements vacants


Alors que je dépose ce poste, demeure en ma mémoire les chiffres du 115 pour Lyon : Début novembre, le 115 déclare près de 1100 personnes laissées sans réponse. Dans le cours du mois, le fonctionnaire, directeur de la “cohésion sociale”  de la préfecture, trouve 900 places. Sur son tableau de bord de ce matin, il y a encore 900 personnes sans réponse. Il en arrive tout le temps. Alors, comment  faire ? le nombre de demandeurs d’asile a augmenté sur le Rhône de 103 % par rapport à l’année dernière...

Chiffres obtenus de source sûre.

 

Avec Isaïe, impossible de dire aujourd’hui, voir la liturgie de ce premier dimance de l'Avent  :

Il sera le juge des nations, l’arbitre de la multitude des peuples. De leurs épées, ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles. On ne lèvera plus l’épée, nation contre nation, on ne s’entraînera plus pour la guerre. (Is 2,5)

La guerre n’est pas mondiale comme les deux guerres du XXe siècle. Il n’y a pas pour autant la paix. Plutôt l’égoïsme de l’Europe. Redisons-le : au lieu d’étudier les problèmes à leur racine, les États membres de l’Union européenne, succombant au chacun-pour-soi en tout domaine, se contentent de mettre des rustines.

« La paix “ne se réduit pas à une absence de guerres, fruit de l’équilibre toujours précaire des forces. Elle se construit jour après jour dans la poursuite d’un ordre voulu de Dieu, qui comporte une justice plus parfaite entre les hommes”. En définitive, une paix qui n’est pas le fruit du développement intégral de tous n’aura pas d’avenir et sera toujours semence de nouveaux conflits et de diverses formes de violence », François, évêque de Rome.

 

Entendre ici (ou lire) l'homélie de ce jour à St Polycarpe -Lyon.

 

Peu de temps après je lis ce courriel :

Mobilisation urgente : le 1er arrondissement solidaire des Tudor
Quatre adultes et cinq enfants entre 18 mois et 13 ans dorment dehors montée de la grande côte entre la rue Burdeau et la rue des Tables Claudiennes. C'est la famille TUDOR originaire de Roumanie. Les services sociaux ne leur trouvent pas de place malgré le froid. Apportez votre soutien en les accompagnant à la mairie du 1er LUNDI 2 DECEMBRE à 9h. (si vous pouvez passer même une demie-heure c'est bien). Le nombre de riverains comptera pour qu'une solution soit trouvée.

Vous pouvez aussi : leur apporter des jeux pour les enfants, de la nourriture, des bouillottes, des vêtements, de l'argent, une carte prépayée Lycamobile pour qu'ils puissent téléphoner.
Vous pouvez accueillir chez vous pour une nuit un enfant et un parent, pour qu'ils ne dorment pas dehors dans ce froid.
Vous pouvez leur parler, faire jouer les enfants. Les mettre à l'abri du froid une heure ou deux. Ce sont des gens très gentils.
Vous pouvez contacter le 115 pour alerter sur leur situation, afin que le nombre d'appels poussent à trouver des solutions..

Contact : Marc Piolot : marcpiolot@gmail.com


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article