Nécessaire conversion des habitants de la terre situés dans l’hémisphère nord vers des modes de vie sobre

Publié le par Michel Durand

Alors que ce matin je rédigeais sur l’ordinateur de la paroisse l’homélie de demain, j’ai trouvé, par hasard sur son bureau, le texte reproduit ci-dessous. L’ai-je déjà publié ? Il me semble que ces lignes s’adressent surtout aux membres de Chrétiens et pic de pétrole. Cependant, l’ayant relu, je pense qu’il peut servir ce complément à la réflexion de ce dimanche. Alors, même si je l’ai déjà communiqué, le voici sous forme d’intro à la liturgie de la Parole de demain ; l’invitation du Christ à la vie sobre et simple : pauvreté selon l’Évangile.

 

habitat-peul.JPG décroissance dans le nord et croissance humaine
pour une croissance, également humaine, dans le sud

 

Je rédige ce texte, quatre ans après la création de Chrétiens et pic de pétrole, afin d’en préciser les orientations telles que je le ressens actuellement. Je le dépose comme outil de réflexion critique.

 

À l’origine de « Chrétiens et pic de pétrole » (CPP), il y a le constat que l’usage par les hommes de l’univers matériel ne peut être sans limites. Alors l’idée d’un progrès permanent, d’un développement constant montre sa totale incohérence.

 Les « objecteurs de croissance », par contre, se découvrent avec une sage et  réelle perception de la nature des évènements. Appelons « sagesse » cette position face à un cosmos nécessairement limité. La décroissance accompagne la croissance. La croissance réelle étant avant tout humaine, sociale et spirituelle.

Situés dans la ligne d’Emmanuel Mounier, de Jacques Ellul, d’Ivan Illich, les membres de CPP reconnaissent que les importantes questions soulevées dans le dernier quart du XXe siècle, réapparues au début du XXIe, souvent développées par des adversaires des Églises ou du christianisme, trouvent leur réponse dans une lecture attentive, critique et active, de l’Évangile.

La nécessaire conversion des habitants de la terre situés dans l’hémisphère nord vers des modes de vie sobre répond à l’universel appel à une vie simple selon la pauvreté évangélique. Pauvreté n’est pas misère, laquelle est à combattre, justement pour obtenir, toujours selon la longue tradition biblique, plus de fraternité, au moins plus de solidarité, entre tous les hommes.

Autrement dit, pour son avenir l’homme n’a pas le choix. Il doit prendre le chemin d’une politique alternative aux courants libéraux-libertariens.

La révélation chrétienne contient tous les éléments nécessaires que les membres des Églises devraient mettre en œuvre. L’association Chrétiens et pic de pétrole s’est engagé sur cette voie. Elle rejoint la source première analysant les diverses situations historiques d’infidélité au message fondamentale du Christ. À l’écoute de ce qui se vit, à l’écoute des diverses philosophies, CCP estiment que les questions concernant les mœurs (libertés individuelles) n’ont pas plus d’importance que celles liées à l’argent (libertés économiques). Celles-ci ne peuvent donc être occultées sous aucun prétexte.

CCP mène une réflexion fondamentale qui concerne tous les secteurs de recherche. Elle invite évidemment à mettre en œuvre les options intellectuelles prises. Non seulement elle y invite, mais s’efforce également de discerner dans la multitude des possibles, le plus adéquat pour une situation précise. C’est, finalement, en rejoignant les associations, les regroupements, les réseaux, les syndicats, les partis politiques, que les actions possibles envisagées trouvent leur concrétisation. Pour cet indispensable travail de discernement, il importe que des petits groupes d’études se réunissent régulièrement, par exemple, sous forme de laboratoire. Les deux colloques organisés par CPP ont bénéficié de ces apports parcellaires. Un troisième colloque et prévue pour fin 2013, le thème étant encore à déterminer.

Commenter cet article