Nous demandons que Ibou Touré soit libéré, qu’il puisse être régularisé et rester dans notre pays

Publié le par Michel Durand

Anne écrit

 

Bonsoir à tous,

Nous avons besoin de vous, car Ibou Touré, ami de notre fils  Cédric, et faisant quasiment partie de la famille, est au centre de rétention de Lesquin... il va être expulsé de France...
Merci de bien vouloir signer la pétition  en cliquant sur le lien.
merci aussi de faire tourner cette pétition dans votre résau.

 

Les catholiques de France, mais aussi tous les chrétiens, sont appelés à être proches des pauvres et des étrangers et à montrer l’exemple d’une société qui n’exclut pas. Mgr Georges Pontier,  La Croix

L'Europe s'enlise dans son égoïsme après avoir colonisé la terre des autres. M.Durand

 

 

http://www.petitions24.net/ibou

Non à l'expulsion d' Ibou Touré

 

SOUTENONS IBOU TOURÉ

REFUSONS SON EXPULSION

 

 

M. Ibou Touré est arrivé en France en janvier 2004. Il est enfermé depuis le 29 octobre 2013 au centre de rétention de Lesquin d’où il sera renvoyé en Guinée Conakry.

A 27 ans il a fui ce pays en raison de violences politiques qui le menaçaient directement comme opposant au régime.

Dès son arrivée en France, Ibou a effectué les démarches administratives requises afin de régulariser sa situation, mais sans succès. Sa demande d’asile a été refusée le 26 avril 2004 par l’OFPRA, puis le 16 février 2005 par la commission de recours des réfugiés, ainsi que les demandes de réexamen qui ont suivi, Ibou n’ayant pu réunir “ les éléments suffisamment probants.”

Le 20 mars 2012, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a déclaré irrecevable la requête d’Ibou au motif de l’évolution de la situation politique en Guinée depuis 2010.

En 10 ans, Ibou a tissé de nombreux liens personnels, des liens d’amitié dans notre pays et son insertion dans notre société est réelle.  Il a été par ailleurs bénévole dans de nombreuses associations (Emmaüs, APU, CRI, etc…).

Il poursuit depuis 4 ans son perfectionnement de la langue française au centre social Clémenceau de Marcq en Baroeul. De plus Ibou pourrait accéder à un emploi si sa situation était régularisée comme le prouvent ses promesses d’embauche.

Sur les conseils du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, interpellé par la députée Européenne Hélène Flautre, des démarches ont été entreprises par Ibou pour déposer un  dossier  de demande de régularisation en préfecture de Lille le 12 juillet 2013, dans le cadre de la circulaire Valls. Ce dossier n’a pas été accepté ce jour là car jugé incomplet.

Depuis, les pièces manquantes ont été ajoutées…Malheureusement Ibou a de nouveau été arrêté et la préfecture a ordonné une obligation de quitter le territoire.

Pour toutes ces raisons, il serait particulièrement injustifié et inhumain que Ibou Touré soit renvoyé dans un pays qu’il a fui depuis tant d’année et dans lequel il ne veut pas retourner.

 

C’EST POURQUOI NOUS DEMANDONS QUE IBOU TOURÉ SOIT LIBÉRÉ, QU’IL PUISSE ÊTRE RÉGULARISÉ ET RESTER DANS NOTRE PAYS.

 

Le Comité de soutien à Ibou Touré

Publié dans Politique

Commenter cet article