Nous parlons de spiritualité laïque. Il y a une vie spirituelle à respecter. L’art en est un véhicule. C’est juste, mais insuffisant

Publié le par Michel Durand

2013-0680.jpg

Hétimasie, Saint-Polycarpe, Lyon, 2013

 

 

Marie Madeleine est la première personne à avoir rencontré le Seigneur vivant. Ce Jésus qui avait accepté de se laisser laver de larme les pieds par Marie-Madeleine, laquelle les essuya de ses cheveux. C’est cette même Marie-Madeleine qui vient la première au tombeau alors qu’il faisait encore sombre. Marie-Madeleine, dont on souligne qu’elle était la pécheresse, sans voile sur les cheveux. Elle assiste, la première, à l’aube de l’humanité nouvelle. Elle est l’image de l’humanité tout entière qui découvre en Jésus –il n’est plus ici, il est ressuscité- son Sauveur.

Dieu, notre créateur qui nous refaçonne dans le Ressuscité.


2013-0681.jpg

Accueillons-le, contemplons-le (par exemple au travers du symbole de l’hétimasie, le trône vide de la présence de Dieu), vivons avec lui - et le service du frère - et le service du Maître du monde.

Pour tout entendre ou tout lire, c'est ici !

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article