Pays ô combien si cher de mon enfance, L’on stigmatise, encore et encore, la différence

Publié le par Michel Durand

Message reçu et lu samedi 20 avril

130208155509116_99_000_apx_470_.jpgPère Michel,
souvenir d'une très belle expérience, rendue possible grâce à votre implication...
Au plaisir de vous revoir...

Gildas Vijay Rousseau

http://www.stamina-metal.com/index.php/tour

 

Stamina aime croiser les genres. Jusqu’à distiller cordes et percussions orientales dans un morceau pêchu, tel que Sexploitation. Une recherche de la fusion, à l’image du fondateur du groupe, Gildas Vijay Rousseau, personnage de contrastes. Fin connaisseur de musique classique et fan de Metallica. Gaillard tatoué et joueur d’orgue dans les églises de la paroisse. « J’aime amener des apports dans la musique », reconnaît celui qui a aussi du jazz et du Brassens dans sa discothèque.

Laurent NEVEU, Ouest France 11 févrir 2013 

 

Images captées à Lyon en Novembre 2012 à l'invitation du diocèse dans le cadre du débat "Le Métal : des Vibrations Interdites".

Extrait : Gott Mit Uns (Chronique du racisme ordinaire)

Plus d'info pour ce débat ?  Voir Ici

 ou ici

 ou ici   etc.... encore Ici

 

 

Gott Mit Uns, ja. Gott Mit Uns

Violence chevillée au corps. A travers et à tort

Sans l’ombre d’un remords Frappe ! de plus en plus fort

C’est tellement facile  Ils tabassent ta fille

Surtout pas de sursis  Qu’a-t-elle ressenti ?

 

Gott Mit Uns, ja. Gott Mit Uns

 

Omni (im)potence  Pater Familias

Qui ne dissimule qu’une ignorance crasse

Omni (im)potence  Pater Familias

Manifestation d’un racisme crasse

 

Sa seule aspiration

Donner libre cours à ses émotions

Ton unique solution  Coups et strangulation

 

Omni (im)potence  Pater Familias

Qui ne dissimule qu’une ignorance crasse

Omni (im)potence  Pater Familias

Manifestation d’un racisme crasse

 

L’insigne de Chevalier de l’Ordre national du Mérite

Se trouve décerné aux tenants d’une pensée obscurantiste

De vaines médailles sont épinglées sur des poitrines hypocrites

Piètres trophées couronnant de gloire des pères de famille fascistes

 

Il semble bien qu’en 2005, en France,

Pays ô combien si cher de mon enfance,

L’on stigmatise, encore et encore, la différence,

En auréolant d’honneur une pensé rance.

Publié dans Art

Commenter cet article