Plaidoyer pour aller Exactement Sous le Ciel

Publié le par Michel Durand

Pierre, 56 ans.
En lisant mes textes précédants, vous avez deviné ce drame qui nous marquera encore longtemps.

Dimanche dernier, à l'eucharistie de clôture de la biennale, une personne de sa compagnie a lu ce texte :


Je suis travaillé par ce rêve de l'Homme :

Une société d'éveillés, de tenteurs d'expériences, de chercheurs d'or,

une société consciente, aimante, patiente, exigeante.

PC'est le désir d'exactitude

qui est à l'œuvre pour se rendre au cœur de la Cité

avec une société microscopique de cent cinquante personnes,

une société sensible, oscillatoire, dont chaque membre serait à l'écoute

de ce qui se passe en lui et se risquerait vers l'autre.

Une société qui serait l'auteur de son rôle et non le jouet des manipulateurs.

Une société qui prendrait le temps et l'espace.

Une société créatrice au lieu d'une société spectatrice.

Et pour cela ?..

 

Se battre pour la vie.

Non pour gagner et gagner contre, mais pour ETRE.

Venir sur la grande place pour défendre une qualité de présence.

Promulguer qu'il est un enjeu pour l'homme. Nous laisser traverser par lui.

En être le témoin incandescent.

L'exprimer comme une nécessité ; incarnation, incorporation de la vie.

L'art, une mission, quand on le classe comme un divertissement.

L’art, centre de la vie quand on le dévalue comme passe-temps, objet de consommation.

dcdvLe mouvement pas seulement vécu comme une décharge des tensions,

mais aussi prise en charge de notre poids d'homme et de femme.

Pour se donner chacun son statut d'humain,

Sa stature.

Sa verticalité.

L'avènement patient et miraculeux du visage de notre corps tout entier.

Pierre Deloche

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L. Martin 25/12/2009 21:55


http://moneglise.jesus.net/?gclid=CNLB-_W68p4CFUQA4wodx0iCIA

Je te souhaite un joyeux Noêl , bien que je n'arrive plus à croire à tous ce délire religieux !

A +

L.M.