Protestons contre l’enfermement des étrangers, les expulsions quotidiennes au mépris total des droits fondamentaux de la personne.

Publié le par Michel Durand

Je demeure cette semaine, comme vous pouvez le voir, plus attentif que d’habitude aux problèmes rencontrés par les personnes dites « sans papiers » et qui, en plus sont sans toit.

 

L454xH250_jpg_Cercle_de_silence_L-12-26a31.jpg

La stigmatisation de l’étranger devient véritablement inquiétante. Pour exprimer notre rejet des propos xénophobes qui circulent et conduisent au mépris des droits et de la dignité de la personne, nous invitons à participer au Cercle de silence.

Nous sommes nombreux à travers la France à chercher des solutions d’accueil et d’hébergement. Certains veulent strictement rester dans la légalité et déplorent verbalement que la loi ne permette pas tel ou tel type d’action, d’autres touchés par l’inhumanité des situations se risquent à la désobéissance civile.

Mais quand la police légale se met à poser des actes légaux niant les droits des lieux et des gens que faire devant la violence de la force de l’ordre ? Je pense à l’intrusion de la police dans la basilique Saint-Denis.

Les membres des cercles de silence, à la suite du franciscain Alain Richard répondront en parlant d’action non violente. Je partage cette opinion sans toutefois enlever de ma tête le trouble qu’engendre le constat d’une non-volution du sens de la fraternité. Que diable, pourquoi les chrétiens prompts à défendre l’école catholique et à s’opposer aux nouvelles législations d’union des personnes, sont massivement absents quand il est question de l’accueil de l’étranger en difficulté dans son pays natal ? Je le constate depuis le début de mon ministère en 1971.

 

Comme tous les 2e samedi de chaque mois à Aix, demain, samedi 11 janvier 2014 de 11h30 à 12h, sur la place de la Rotonde - du côté des allées provençales se tiendra le cercle de silence en cette ville afin de protester contre l’enfermement des étrangers, les conditions de cet enfermement et les expulsions quotidiennes que nous constatons au mépris total des droits fondamentaux de la personne.

L’annonce de ce nouveau cercle est accompagnée de ce message :

« Il n’y a pas de « bonne année » pour les sans-papiers, les expulsions indignes ne faiblissent malheureusement pas en ce début 2014 !

C’est ainsi qu’une jeune femme originaire du Maroc, Sana Ait Ichou, a été brutalement séparée de son mari mardi 7 janvier, renvoyée dans son pays par avion depuis Marignane, après avoir été placée en rétention au centre du Canet à Marseille.

Elle devait subir prochainement une opération à l’hôpital Larchet de Nice et avait fourni toutes les preuves possibles de vie commune avec son conjoint titulaire d’une carte de résident de 10 ans... Le préfet des Alpes-Maritimes n’a rien voulu savoir malgré tous les messages et les témoignages qui lui ont été adressés.

Mme Ait Ichou, qui vient donc d’être expulsée, laisse maintenant sa place au CRA du Canet à Monsieur Tebah, père de 3 enfants français scolarisés à Brignoles dans le Var. Celui-ci vient de passer 3 mois en prison pour un précédent refus d’embarquement, assortis de 3 ans d’interdiction du territoire français.

Monsieur Tebah est de retour au CRA, promis de nouveau à l’expulsion.

Nous avons samedi notre premier rendez-vous de l’année, venez nombreux à 11h30 aux Allées Provençales afin de poursuivre la protestation contre ces faits inadmissibles et pour exprimer aussi notre solidarité envers ceux qui les subissent.


Rappel : Le Cercle de Silence d’Aix-en-Provence est composé de citoyen(ne)s et de membres engagés individuellement au sein de divers mouvements et associations qui le soutiennent :

ACAT Aix, AIX-SOLIDARITE, AJC Amitié Judéo-Chrétienne Aix, AMNESTY International Aix, ASTI d’Aix-Marseille, ATMF Pays d’Aix, ATTAC Pays d’Aix, CADTM Aix, CCFD-Terre Solidaire Aix, CIMADE Pays d’Aix, EMMAUS Cabriès, ENTRAIDE de l’ERF l’Eglise réformée de France Aix, FPPA Féminin Pluriel en Pays d’Aix, FRATERNITE FRANCISCAINE Aix, JRS France (Accueil Jésuite des Réfugiés) LDH Ligue des droits de l’homme Aix, MAIS International, OMI Missionnaires OBLATS Aix, PASTORALE DES MIGRANTS Aix, RELAIS ST DONAT, REPAIRE DU PAYS D’AIX, RESISTER Aujourd’hui, RESF13, SECOURS CATHOLIQUE Aix, SAF Syndicat des Avocats de France Aix.

 

Pour terminer cette page je vous adresse la Lettre ouverte du Vicaire épiscopal «Famille et Société» de l’Eglise catholique à Lyon publiée à l’occasion du Noël 2013. Lettre ouverte à tous.

 

Conseil Diocésain de la Solidarité
Eglise catholique de Lyon
P. Bruno-Marie DUFFÉ
Vicaire épiscopal Mission « Famille et Société»

bm.duffe@lyon.catholique.fr

 

A la veille de ce Noël 2013, comment ne pas évoquer la situation des familles: hommes, femmes et enfants, venus d'autres pays, à la recherche d'un abri, d'une protection... et qui, malgré le froid, continuent d'être « expulsés » car, dit-on, il n'y a pas de place pour eux ?

« Il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune... »(Luc 2,7)

Nous mesurons la complexité des situations mais nous restons vigilants et partout mobilisés pour trouver des solutions de première urgence : un toit, un repas partagé, des vêtements chauds, une école pour les enfants et un accompagnement social. Nous cherchons tous quotidiennement des lieux et des moyens pour vivre ce premier accueil qui s'impose. Il est clair que l'efficacité commence par une action de proximité, dans un quartier ou une commune. Mais il importe de continuer à nous informer mutuellement de ce que nous entreprenons. La Mission « Famille et Société » porte le projet d'une journée de réflexion ouverte, le 31 janvier, suivie d'une déclaration publique.

Nous poursuivons dans l'élan de « Diaconia 2013-servons la fraternité », avec la création et le soutien de groupes de « témoins de fraternité » (c'est désormais l'expression que nous avons retenue afin de lever toute ambiguïté liée au terme « veilleurs »). Ces groupes de « témoins de fraternité », dans nos doyennés ou nos paroisses, ont pour mission de relier toutes les initiatives de solidarité, au plus près des situations vécues. Un petit livret est disponible pour préciser cette démarche. Demandez-le nous. Une prochaine rencontre diocésaine des « témoins de fraternité » est prévue le samedi 1er mars à 16h30 (lieu à préciser).

Le Diocèse de Lyon a désormais un Conseil Diocésain de la Solidarité : une trentaine de membres représentant les mouvements, associations, services et communautés, directement engagés dans des actions et réflexions relatives à la solidarité, à la rencontre et au partage fraternel. Ce conseil, qui se réunira à nouveau le 22 janvier prochain a une double visée : relier les acteurs de solidarités inhérentes à la mission de notre Église

Il est venu au milieu de nous ... Il n'y avait pas de place pour Lui ... Mais à ceux qui l'ont reçu, il a donné la joie.

Courage et bon Noël,

Bruno M. Duffé

MISSION 'FAMILLE et SOCIÉTÉ'
Maison Diocésaine Saint Jean-Baptiste
6, av Adolphe Max - 69321 Lyon cedex 05
secrétariat: 04 78 81 48 44

y.fresnaisverolet@lyon.catholique.fr 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article