Quête de fonds face à la quête du fond de l'homme

Publié le par Michel Durand

dieumoney.jpgMon homélie de ce dimanche ne pouvait qu’être imprégné de cette information adressée au vicaire épiscopal chargé du service arts, cultures et foi. En aucun cas la liturgie du dimanche ne peut se couper de ce que nous vivons pendant la semaine.

Arts, cultures et foi. Nous avions travaillé ensemble le mercredi après midi ; et le soir de ce 18 janvier, à 21 h 21 je reçois ce courriel :

À l'équipe Arts, cultures et foi pour information

Nous allons devoir déménager et changer de bureau. La fondation St Irénée crée des postes supplémentaires pour la recherche de fonds.

Qui a pris la décision ? Aucune concertation !

 

Il y eut un temps où les services de l’Église catholique avaient porte ouverte sur la rue ; où des informations diverses variées s’affichaient sur les vitrines. Actuellement, pour rencontrer les personnes, il faut décliner son identité devant 4 yeux et 4 oreilles de type cerbère, gentils certes et souriants, mais quand même gardiens.

J’ai déjà parlé de cette devanture de l’Église catholique ; voir ici. La seule info que le passant y voit de la rue (une ou deux fois pas an) est une demande d’argent posée sur d’immenses pubs 4x 4.

Nous avions voulu placer le service près de la porte d’entrée pour qu’il y ait un accès, sinon direct, du moins pas trop labyrinthique. À mon avis, c’est là aussi qu’aurait dû se trouver le service de Communication. Mais, n’est-il pas plus communication de l’intérieur vers l’extérieur qu’écoute de ce que dit le monde ?

Or Jésus dit : « je vous ferais pêcheur d’hommes ».

En fait ce qui compte ce n’est pas la quête de sens, de ce sens qui fait vivre ou angoisse l’homme dans ses fondements. Qu’importe le fond de l’homme ? Ce qui compte, c’est la recherche de fonds. Pécheurs d’hommes contre pêcheurs de fonds (monétaires ou virtuels). Nous savons que l’Église locale ne veut pas créer de postes de Laïcs engagés dans la mission. Arts cultures et foi n’agit qu’avec des bénévoles, le poste d’un secrétaire salarié étant refusé.

Serait-on en train de nous demander de soutenir l’insoutenable ?

Le commanditaire de cet accroissement de postes financiers est, à l’adresse du responsable du service ACF, assurément très reconnaissant :

« Je te remercie sincèrement de ton écoute et de ta compréhension quant aux besoins d’installer pour la Fondation St Irénée et la collecte de fonds pour le diocèse des postes de travail supplémentaires, ce qui oblige à déménager le bureau d’Arts, culture et foi au 4ème étage à côté de la CDAS et de la Musique liturgique ».

Et sans attendre, sont envisagées les procédures concrètes de déménagements : « Dis-moi si je peux demander à L. de procéder au déménagement des armoires et sous quel délai ».

Voilà, j’ose vous partager ma méditation de ce jour :

Jésus dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. »

Pêcheur d’hommes. Cette image s’applique à la mission des apôtres. En prêchant l’Évangile, Jésus rassemble des hommes (aussi des femmes) en vue d’obtenir tout ce qu’il faut pour entrer dans le Royaume…

Sur le site de St Polycarpe vous pouvez lire ou entendre l’ensemble de l’homélie.

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article