Qui a envie d'être aimé ?

Publié le par Michel Durand

En Mars 2010, j’ai rédigé une page sur le roman de Thierry Bizot.

Un film, réalisé par son épouse, Anne Giaffieri, sort cette semaine sur les écrans de France. Plus condensé que le roman, il donne l’essentiel de ce qui, selon le roman-témoignage, peut être vécu par un homme, une femme de notre temps.

Antoine a quarante ans. Heureux avec sa femme, père de deux beaux enfants, brillant avocat, on peut dire qu’il a réussi sa vie ! Mais un jour Antoine va faire une rencontre inattendue, irrationnelle, bouleversante… un peu honteuse aussi. Antoine va rencontrer Dieu et il ne s’y attendait pas. Mais alors pas du tout !… Sa femme non plu.

qui_a_envie.jpg

Je l'ai vu mardi dernier en "avant-première", grâce au service de Signis et de "Arts, cultures et foi de Lyon", en présence d'Anne Giaffieri et de Eric Caravaca.

A ne pas manquer.

La sincérité du dialogue à l'issue du film m'a baucop ému.

Quelques que soit le ridicule ringard des cathos cucus, l’enfermement des tentatives de « nouvelles évangélisations », le langage piétiste de curés crédules, le chemin de l’amour de Dieu trace lentement et durablement son sillon. L’amour du père conscient de ses manques d’amour est dévoilé dans sa faiblesse humaine foncière par le langage du Fils qui nous parle du Père.

Mais au lieu de lire ce que j’écris, allez voir le film, et lisez le blog de Thierry Bizot (les blogs de croire.com). Lisez plusieurs textes.

Nous sommes en communion dans un regard d’amour pour l’Eglise du Christ.

Lisez par exemple à la page du samedi 20  novembre 2010 :

« la lecture du livre de Anne Soupa et Christine Pedotti, « Les pieds dans le bénitier », me donne envie de suivre ces deux femmes, à l’origine du Comité de la jupe, puis de la Conférence des baptisé-e-s de France. J’adhère à leur analyse de l’Eglise d’aujourd’hui, et à ce qu’elles préconisent. »

 

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article