Qui se lève tôt

Publié le par Michel Durand

QUI-SE-LEVENT.jpg

Sept heures dix du matin, aujourd’hui, à l’angle du Cours Berriat et de la rue Pierre Sémard : une camionnette appartenant à une entreprise de nettoyage est stationnée, deux jeunes hommes d’origine maghrébine en sortent ; une femme vient de s’étonner de je ne sais trop quoi… – « Pour nous Madame, il est déjà tard…, se lever tôt : c’est quand on commence à quatre heures », la dame part un peu bredouille. Alors, je voudrais ici rendre hommage, un bel hommage aux personnes qui se lèvent tôt, parfois très tôt, pour aller travailler, pour aller exécuter des travaux souvent difficiles et bien peu gratifiants – je pense ici justement aux employés(es) des entreprises de nettoyage industriel, des employé(es) qui se trouvent souvent être d’origine étrangère, fréquemment maghrébins – comme les deux hommes de ce matin. Le soir aussi, on peut trouver dans la rue ou dans les transports en commun des dames marocaines, algériennes, tunisiennes, turques, etc. qui partent ou qui rentrent du travail tard et parfois même très tard… je ne parle pas ici des personnes qui sont employées dans le domaine de la sécurité et passent carrément des nuits blanches, etc., etc., et qui sont souvent elles aussi d’origine étrangère… Alors chapeau – merci ! et quand on pense à la suspicion qui pèse parfois, et de plus en plus souvent, ici, pour ne parler que de la France, sur les personnes étrangères ou d’origine étrangère, on a honte naturellement, et on espère un avenir meilleur et beaucoup plus humain !...

 

Jean-Marie Delthil. 23 avril 2010.


Publié dans J. M. Delthil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article