Regarder les situations de pauvreté dans le monde pour s’en plaindre, inefficacement ? Regardons également dans notre quotidien personnel

Publié le par Michel Durand

chine.jpg

source : Conseil œcuménique des Eglises (COE),

pour la rencontre de Busan,

République de Corée,

du 30 octobre au 8 novembre 2013

Pauvreté, richesse et écologie

Jésus dit une parabole : 

« Il y avait un homme riche, dont les terres avaient beaucoup rapporté.

Il se demandait : Que vais-je faire ? Je ne sais pas où mettre ma récolte. Puis il se dit : Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j'en construirai de plus grands et j'y entasserai tout mon blé et tout ce que je possède. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà avec des réserves en abondance pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l'existence.

Mais Dieu lui dit : Tu es fou : cette nuit même, on te redemande ta vie. Et ce que tu auras mis de côté, qui l'aura ?

 

 

 

À la lecture de cet évangile, je repense à l’appel que le Prado lance dans sa revue « Quelqu’un parmi nous » :

L’argent !

C’est l’argent qui mène le monde. Parfois on l’écrit avec un « A » majuscule, tellement l’Argent est adoré. On se plie devant lui, tel un dieu. Ne faisons-nous pas de l’Argent un Absolu ?

Mais où nous conduit-il ?

En Europe, c’est la crise financière, le chômage. Dans d’autres régions de la Terre, il n’y a même pas de « chômage » à toucher parce que pas de travail du tout. Pas de revenus. Certes, il faut tout faire pour sortir de la misère. Personne ne peut accepter qu’au nom de la sainte pauvreté, on maintienne des familles dans la misère. Mais, plus tôt que de regarder les situations de pauvreté dans le monde pour s’en plaindre, inefficacement, regardons également dans notre quotidien personnel.

Avons-nous conscience qu’avec moins d’argent, on a plus de liens ? Plus de temps de se connaître, de lier des relations amicales, fraternelles, solidaires ?

C’est la crise. Comment vivons-nous le souci, partagé par beaucoup de personnes, de vouloir gagner toujours plus d’argent ? L’argent, bon serviteur, mauvais maître. Que dit Jésus de l’argent ? Quelle est la place de l’argent dans notre vie ?

 

L’appel du Prado a pour titre : « amis lecteurs, à vos plumes » !

Alors, je vous attends sur vos claviers, dites-moi ce qui vous passe par la tête face à ce « p. d’argent ».

 

Patience, avant d’écrire vos réflexions, je vous invite à vous rendre sur le site de la paroisse Saint-Polycarpe où j’ai déposé l’homélie de ce jour, justement sur ce sujet.


Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article