Souvenirs des guerre d’antan, à ce moment-là, trois coups de canon sont tirés dans les jardins du Rosaire

Publié le par Michel Durand

Le 8 septembre, comme chaque année entre 18 h 30 et 19 h, il devrait y avoir à Lyon la bénédiction de la ville depuis le balcon de la Basilique de Fourvière. Le clergé et les élus se rendent sur le balcon de la Basilique pour se féliciter de la sauvegarde contre les dangers. Le cardinal Philippe Barbarin, évêque de Lyon, bénit la ville avec le Saint Sacrement. Souvenirs des guerre d’antan, à ce moment-là, trois coups de canon sont tirés dans les jardins du Rosaire.

Victoire contre les ennemis.

echevins-d4290.jpg

Comme il est souligné sur le site du diocèse,

cette célébration est l’occasion d’une rencontre,

d’échanges entre autorités civiles et religieuses. (voir ici)

 

L’indispensable prière au soir du 7 septembre inaugurée par l’évêque de Rome, ne devrait-elle pas inviter à reléguer les 3 coups de canon définitivement au musée ?

L’histoire des « gott mit uns » est lourde.

Heureusement, nous lisons ce titre : « Syrie : l’appel du pape au jeûne et à la prière recueille des adhésions au-delà de l’Église. »

Selon « Egalité et Réconciliation, sans faire aucune allusion à la Syrie, dans son homélie quotidienne à la chapelle de la résidence Sainte-Marthe, François a fait remarquer mardi : "Jésus n’a pas besoin d’armées pour vaincre le mal, sa force est l’humilité". » Lire ici.

« Egalité et Réconciliation se réclame de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Surpris par cette retransmission de l’appel de François, j’ai tenu à vous en faire part.

« Selon plusieurs grands journaux italiens, le grand mufti Ahmad Badreddin Hassoun, chef de l’islam sunnite en Syrie, a accueilli favorablement l’appel : il voudrait même se rendre sur la place Saint-Pierre - même si sa présence est peu probable - et a demandé aux fidèles musulmans de s’associer à la prière du pape.

Une autre adhésion insolite a été enregistrée : celle de la ministre italienne des Affaires étrangères, Emma Bonino, une athée convaincue membre du Parti radical connu pour d’âpres luttes dans les années 70 pour le divorce et l’avortement, qui s’est dite prête à jeûner aussi pour la paix.

"Il y a des prières laïques auxquelles je tiens énormément. La non-violence est dans mon ADN, et je ne me défile jamais devant une initiative non violente", a-t-elle expliqué, alors que l’Italie s’est positionnée contre une intervention militaire en Syrie. »…

« Dans une interview diffusée dans les nombreuses langues de Radio Vatican, le secrétaire du Conseil pontifical Justice et paix, Mgr Mario Toso, a évoqué le risque d’une guerre de dimension mondiale et ajouté : "comme l’a fait comprendre le pape François, on peut être angoissé face aux développements qui s’annoncent, à la vue de la façon dont réagissent les grands de la terre".

Une claire allusion notamment aux Etats-Unis et à la France. »

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article