Tournons le dos au mal; menons une vie simple, sobre selon l’évangile; acceptons, contre l’humeur du temps, la beauté des limites à nos désirs

Publié le par Michel Durand

3Sans-titre-copie-1.jpg

 

Dans notre regard sur le crucifié, découvrons le Christ ; il est le vrai trésor de notre existence. Découvrons-le avec notre cœur plus qu’avec notre esprit. Contemplons, comme ces photos nous invitent à le faire, la lumière qui souligne les formes des souffrances, les grâces du salut. Sans la croix, la résurrection ne serait pas. Partageons l’intimité de Paul qui souligne dans la foi, la joie du combat à mener pour atteindre le but. Communion à l’intimité du Christ ; connaissons-le de l’intérieur, partageons sa vie. Dans ce sens de l’intimité partagée Paul parle du lien qui l’unit désormais, et avec lui tous les baptisés, à Jésus-Christ. Nous communions entre les membres du corps du Christ, l’Église.

 

Lire ou entendre toute l'homélie de ce jour ?
Se rendre sur le site de St Polycarpe !

 

16.jpgFrançois, évêque à Rome : les pauvres, la paix, la création

Photo, Europe 1

« Durant l’élection, à côté de moi il y avait l’archevêque émérite de Sao Paulo, ancien préfet de la Congrégation pour le clergé, le cardinal Claudio Hummes, un grand ami. Quand l’affaire est devenue un peu dangereuse, il me réconfortait. Et quand les votes sont arrivés au deux-tiers, avec l’ovation habituelle parce que le pape était élu, il m’a pris dans ses bras et m’a embrassé en me disant : ‘N’oublie pas les pauvres !’ Quelle grande parole : les pauvres ! C’est ce qui m’a fait penser à François d’Assise. Puis, alors que le dépouillement de tous les bulletins continuait, j’ai pensé aux guerres, et François est l’homme de la paix. C’est ainsi que le nom est venu dans mon coeur : François d’Assise. L’homme de la pauvreté, l’homme de la paix, l’homme qui aime et protège la Création. Actuellement, notre relation avec la Création n’est pas très forte, et l’homme qui nous donne cet esprit de paix est l’homme pauvre. Ah ! comme je voudrais une Eglise pauvre, et pour les pauvres ! »


Publié dans Eglise

Commenter cet article