Liberté, égalité, fraternité pour tous. Le migrant avant d’être Français, Parisien est Terrien avec les mêmes droits fondamentaux de respect, d’écoute.

Publié le par Michel Durand

Liberté, égalité, fraternité pour tous. Le migrant avant d’être Français, Parisien est Terrien avec les mêmes droits fondamentaux de respect, d’écoute.

La mobilité humaine n’est pas un phénomène nouveau et l’Église manifeste depuis longtemps un grand intérêt pour les migrants, se préoccupant de leur sort, au travers notamment d’un accompagnement pastoral adapté.

Le phénomène migratoire est indéniablement une réalité complexe, difficile à gérer, mais nous aurions tort d’oublier que celui-ci, avec la grâce de Dieu, est l’Avent « d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre », où nous nous découvrirons frères les uns des autres, enfants d’un même Père.

En lire plus ici.

Liberté, égalité, fraternité pour tous. Le migrant avant d’être Français, Parisien est Terrien avec les mêmes droits fondamentaux de respect, d’écoute.
Liberté, égalité, fraternité pour tous. Le migrant avant d’être Français, Parisien est Terrien avec les mêmes droits fondamentaux de respect, d’écoute.

Publié dans Eglise, Politique, migration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article