Sur France 3

Publié le par Michel Durand

France 3, avec la journaliste Violaine Vermot-Gaud, vient de m’interviewer sur le blogue en manque d’Eglise. Il me semble que cela dit bien le pourquoi de cette initiative. La diffusion a eu lieu le lundi 9 avril au sein du 19/20 de la région Rhône-Alpes.
 

Publié dans Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci Michel pour ton travail, et pour ta présence 'tout terrain' !
Bien amicalement à toi.
Jean-Marie Delthil.
Répondre
S
Les dogmes des principes mal compris aujourd'hui mais n'est ce le rôle des prêtres de les expliqués?
Répondre
M

Les baptisés, tous les hommes, toutes les femmes, consients de leur baptême ont aussi leur mot à dire.


D
Bonjour Miichel, je viens juste d'imprimer les écrits de Beni_isguen mais je n'arrive pas à te contacter, je voudrai bien avoir ton adresse Email  le mien n'existe plus puisque je ne trouve plus le site caramail, je te remercie pour les photos que tu ma envoyer, elles sont vraiments bien réussies, le bonjour à amidou, blandine 
Répondre
M

BONJOUR,

je sais que Blandine et Amidou seront bientôt chez toi. Voici l'adrese : michel.durand12@wanadoo.fr

A plus. amitiés.


J
Si si, Père, on vous lit ! La présence de nos prêtres sur le net est, non pas souhaitable, mais indispensable pour les grandes dfficultés que rencontre l'Eglise, au mlieu desqes les fidèles comme moi, sont un peu perdus......En témoine cette discussion sur mn forum :http://marthetmarie.lifediscussion.net/vie-d-eglise-f8/j-aurais-ete-excommuniee-t2052.htmet sur celui-ci :http://enfant-prodigue.forumactif.com/actualites-f28/un-eveque-bresilien-excommunie-la-mere-dune-fillette-de-9-a-t1213.htm#11758Merci !
Répondre
M

Je vais faire connaître dés que possible votre forum.
Merci.


I
je suis de la ville de Roubaix 59100 Nord, et je tombé par hasard sur votre bolg, j'ai beaucoup aimé la vidéo sur vous et la façon de dire savoir acceuillir d'autres personnes.A Roubaix nous avons un groupe, pour accompagner, des divorcés-remariés, et avec des pretes et diacs nous avons crées l'accompagnement pour un temps de priére, pour ces gens qui sont en demandent.nous sommes au diocese de Lille, dans la pastorale familiale et je voulais savoir si dans votre parisse il y avait un groupe d'accompagnateur, pour les divorcés- rremariés.Notre groupe avec celle d'Arras et de Cambrai, s'appel " SEDIRE" ce qui veu dire "Sépares-Divorcés-Remariés".J'espere avoir un contact avec vous.Merci et à bientôt peut'être. M° Irdel 
Répondre
M

Dans la ville de Lyon il y a, me semble-t-il, 5 groupe d'échanges et de prières. J'ai souhaité que les prêtres accompagnant d'une façon ou d'un autre les "SEDIRE" se retrouvent entre eux pour
échanger et sortir de l'isolement. Il y aura j'espère une suite. Ce que Benoit XVI vient de dire relève de sa spiritualité et théologie personnelle. Il n'engage que sa personne. Bien sûr cela sera
repris avec la force que certains veulent bien lui donné. Mais ce n'est pas parole conciliaire. Je pense souvent au dialogue entre Paul et Pierre. Le groupe que je connais provient de la mouvance
des Foyers Notre-Dame, réalité que je connais peu et que je considère comme très sage et très classique dans l'Eglise : gage de sérieux s'il y en avait besoin. Gardons le contact.


A
Bonjour père,je viens de revoir votre vidéo du 10 avrilcar cela est vrai que j'ai découvert votre blog sur FR3 à l'époque ;je me suis inscrite illico à la newsletter car je fais profiter en même temps une amie pratiquante de vos écrits en même temps que j'en profite pour les lire moi-même...à ce sujet, une phrase m'a interpellée dans votre Homélie du 25.11 Christ Roi :"Les plus orgueilleux parmi les humains sont ceux qui disparaissent les premiers."Cela va à l'encontre de ce qui se dit dans la population en général à savoir que ce sont les meilleurs qui s'en vont en premier...pourriez-vous m'expliquer votre version ??@ vous lire Père,mfa
Répondre
M
Merci pour votre question. Jacques Ellul m'a inspiré la phrase que vous citez. Je l'ai adopté comme on accepte un coup de cœur et vous me donnez l'occasion de l'approfondir. C'est heureux. Je le ferai demain au cours de ma "traditionnelle" journée de désert. Qui est le meilleur ? Aujourd'hui, au cours de l'apéritif qui suit l'eucharistie, une conversation a conduit vers cette autre phrase. "Travaillez moins pour gagner plus". N'est-ce pas le même contexte ?Amicales salutations