Vivre sobrement, se contenter du nécessaire libère des contraintes étrangères à son épanouissement ; c’est l’appel à la pauvreté évangélique

Publié le par Michel Durand

Vivre sobrement, se contenter du nécessaire libère des contraintes étrangères à son épanouissement ; c’est l’appel à la pauvreté évangélique

source de l'image : RCF

Je me trouvais hier devant un micro de RCF-Lyon invité à parler de sobriété, de jeûne en période de Carême. Je crois me rappeler que la lecture du site cosigné par chrétiens unis pour la terre et par les Assises Chrétiennes de l’Écologie a donné au journaliste Jean-Baptiste Cocagne, l’idée de me joindre. Je suis présenté en ce lieu comme étant « convaincu que mener une vie sobre est non seulement un strict impératif écologique, mais aussi une perspective joyeuse ». 

Effectivement, en termes évangéliques il m’arrive souvent de dire que l’appel à la pauvreté selon l’Évangile du Christ, n’est pas réservé aux religieux et religieuses. Il est destiné à tous les baptisés. Du reste, la lecture et étude d’Évangile de ce jour le rappelle : « Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? » Luc 9,25. 

Je vous invite à écouter cet entretien avec Jean-Baptiste Cocagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article