Il est difficile d’analyser les raisons d’une usure des cercles de silence. Leur nombre a diminué, l’assistance à ceux qui restent a chuté

Publié le par Michel Durand

Dans la ligne du poste précédent, sous forme de témoignage incitant à la réflexion : Appel à concertation à propos des cercles de silence de Saint-Maur-des-Fossés
Cercle du silence de Saint-Maur, quatrième vendredi du mois, gare de Saint-Maur Créteil à 18h30

Cercle du silence de Saint-Maur, quatrième vendredi du mois, gare de Saint-Maur Créteil à 18h30

Il y a 5 ans, en septembre 2009, Denis et moi, nous trouvant libérés parallèlement l’un et l’autre de fonctions politiques antérieures, prenions l’initiative de proposer le lancement du Cercle de silence de Saint-Maur. L’équipe qui s’est spontanément constituée a assuré pendant les premières années le fonctionnement au niveau du contenu et du matériel, avec l’aide du Secours catholique pour l’impression des tracts. On en trouve la trace dans la banderole, œuvre de Jean, les “tartines”, les différents panneaux et bien sûr, la rédaction quelquefois laborieuse des tracts et leur distribution.

Petit à petit cette équipe s’est délitée, du fait de la mobilité géographique, professionnelle, associative de la plupart qui, pour les demeurés géographiquement présents, sans renoncer à une participation quand ils le pouvaient, n’ont plus été en mesure d’assurer ni le quotidien, ni encore davantage le renouvellement et l’évolution. Difficile de continuer dans ces conditions.

Il est difficile d’analyser les raisons d’une certaine usure qui n’est pas propre à notre CDS, évidemment. Leur nombre a diminué, l’assistance à ceux qui restent a chuté de façon spectaculaire (Strasbourg, Versailles par exemple). Peut-être l’espoir du changement en ce domaine, s’il constituait un moteur puissant quand la droite était au pouvoir, n’a pas survécu à la poursuite d’une politique assez peu différente en ce domaine, malgré quelques améliorations ponctuelles.

Amicalement, Claude

Compte rendu de la réunion

Les principaux points évoqués au cours de notre débat sont les suivants :

- Interrogation sur l’utilité de cette manifestation dont, sauf exception (telle que la marche des Sans-papiers du 45ème CDS en 2013), le nombre de participants se situe à un faible niveau (jusqu’à 15-20 personnes).

- L’enquête de septembre 2013 et l’investissement de nouveaux membres dans l’organisation des cercles n’ont pas modifié cette tendance. Cette baisse de fréquentation semble atteindre la plupart des Cercles

- L’intérêt de cette manifestation, souligné par tous  est d’être publique, périodique et de constituer un témoignage vis à vis des citoyens qui en sont témoins de notre protestation contre la politique de l’Etat vis à vis des sans-papiers. Elle est exprimée tous les mois depuis 5 ans par notre banderole, très visible et quelque 50.000 tracts distribués pendant cette période, ainsi que  par le matériel d’information. Il n’est pas possible de mesurer son efficacité, sauf vis-à-vis des quelques  sans-papiers rencontrés à l’occasion de certains cercles, que nous avons pu aider.

- Petit à petit, l’équipe initiale s’est dispersée, du fait des évolutions personnelles de ses membres. Ceux-ci se trouvent actuellement dans l’impossibilité de compenser par un engagement supplémentaire le départ de Jean et l’engagement d’Anne dans son nouveau métier.

- Des idées ont été émises quant à des modifications de l’organisation (localisation à Champigny où, par exemple, Micheline possède des contacts qu’elle interrogera ). L’idée de l’animation par des acteurs avait été aussi lancée, qui pourrait changer l’image de notre cercle (cf  Flashmob à Lannion ).

 - Toute réorganisation demande un supplément de travail qu’apparemment, sauf circonstances particulièrement favorables, nous ne sommes pas en mesure de prendre en charge.

- Pour se donner le temps de réfléchir et de débattre, le Cercle du 26 septembre est maintenu. Il fera donc l’objet des déclarations habituelles aux administrations  et d’un appel par mail à nos destinataires habituels, sans tract.  Merci d’avance de votre participation à ce 55ème cercle !

Commenter cet article