Dans sa sobriété, cet autel est à la fois représentatif d’un lieu de sacrifice avec tout son sens de table au milieu de nous pour le repas.

Publié le par Michel Durand

Au cours de l’eucharistie de la fête du corps et du sang du Christ, mandaté pa l'archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, Jean-Luc Darodes de la commission diocésaine de l’Art Sacré (CDAS), est venu bénir l’autel, œuvre de Jacques Dieudonné, en place dans l’église Saint-Polycarpe (Lyon) depuis la 8ème biennale d’art sacré actuel, septembre-décembre 2011.

 2012-0371.jpg

 

À cours de l’homélie il dit :

7-2.jpg« Au centre de notre Église (église), l’autel est donc le signe essentiel de la présence du Christ au milieu de nous. On ne peut pas avoir d’église sans autel ; et c’est tellement vrai que même le droit civil français le prend en compte ; il considère que même si l’autel peut se déplacer comme le votre, il est immeuble par nature…

 

Aujourd’hui, cet autel, dans sa sobriété, est à la fois bien représentatif de ce que pouvait être un lieu de sacrifice (dans l’Ancienne Alliance) ; mais il a bien aussi tout son sens de table au milieu de nous.

Aujourd’hui, votre autel est vraiment une œuvre d’art et je crois que sa beauté nous dit quelque chose de Dieu »

 

Pour entendre toute l’homélie se rendre ici.


Publié dans Eglise

Commenter cet article