La prison : lieu de privation de liberté ! Rassurante définition pour notre société qui demande de plus en plus de sécurité

Publié le par Michel Durand

La prison : lieu de privation de liberté ! Rassurante définition pour notre société qui demande de plus en plus de sécurité

L’Évangile regarde le monde

Salle du Prado – rencontres – conférences - débats

Le mardi : 18 h 30 - 5 rue Père Chevrier, 69007 Lyon

 

> le mardi 29 novembre 2016 :

Entre nuit et brouillard un chemin d’espérance, des aumôniers de prison témoignent.
 

« Notre société demande de plus en plus de sécurité, de protection et a du mal à intégrer nos frères « derrière les barreaux » ! Dans ces mondes séparés que sont « le dans » et « le dehors », des personnes connaissent la nuit, l’exclusion, le rejet… Pourtant nous appartenons au même monde, partageons la même humanité. A travers la rencontre, l’écoute, la main tendue, des aumôniers sont témoins des trajectoires de personnes qui se mettent en route et cherchent un chemin d’espérance. »

Nous regarderons aussi le montage que Bruno a réalisé suite à la marche sur le Chemin de Compostelle « Va plus loin...! » avec 6 gars en fin de peine.

Avec Marie-Lise Milhé, Bruno Lachnitt,
aumôniers de prison

 

 

La prison : lieu de privation de liberté ! Rassurante définition pour notre société qui demande de plus en plus de sécurité, de protection et qui a du mal à intégrer dans la notion de fraternité, la population « derrière les barreaux » !
Tout simplement, au cœur de nos préoccupations quotidiennes, pouvons-nous faire une place aux interrogations et nous demander ce qui se passe derrière les hauts murs de la Maison d’Arrêt, du Centre Pénitentiaire, de l’Établissement Pénitentiaire pour Mineurs ?
De quoi et de qui s’agit-il lorsque nous évoquons la prison ? Quelles images nous habitent ou viennent spontanément à l’esprit ?
Dans ces mondes séparés que sont « le dedans » et « le dehors », des personnes connaissent la nuit, l’obscurité, le brouillard, l’exclusion, le rejet… En même temps, des signes d’une appartenance à un même monde, une même humanité, témoignent de l’importance de la rencontre, de l’écoute, de la main tendue. Les aumôniers sont les témoins de parcours et de trajectoires qui invitent au respect et à l’admiration. Des personnes se mettent en route et cherchent un chemin d’espérance.
« Heureux les hommes dont tu es la force, des chemins s’ouvrent dans leur cœur ». Ps 83.

Cette rencontre se tient dans le cadre des Journées Nationales Prison (JNP). Depuis une quinzaine d'années, les JNP sont organisées par le Groupe National de Concertation Prison qui regroupe l’ANVP*, les aumôneries catholique, protestante et musulmane des prisons, la Cimade, la Croix-Rouge française, la FARAPEJ, la FNARS, le Genepi, le Secours catholique et l’UFRAMA.

* Association Nationale des Visiteurs de Prison ;  Fédération des Associations Réflexion Action Prison Et Justice ; Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale ; Union nationale des Fédérations Régionales des Associations de Maisons d'Accueil Union nationale des Fédérations Régionales des Associations de Maisons d'Accueil de familles et proches de personnes incarcérées.

Commenter cet article