l'art contemporain et l'Eglise

Publié le par Michel Durand

Vaste problème !

je viens de lire le point fait par les Bernardins (Paris) à l'occasion de la sortie du livre de Jérôme Alexandre.
Je vous invite à prendre le temps de vous rendre ici.

 

artfoi-jerome-ale.jpg

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monnet Jean François 01/06/2011 20:55



Michel


Je viens de parcourir rapidement les qqes artiscles de ton blog sur l'art contemporain :


je me disais que, dans ce débat, des mots et des idées faisaient cruellement défaut :


-- pourquoi l'artiste ne serait pas avant tout celui qui célèbre et rend honneur à une de ses potentialités naturelle : le don de l'oïe, être charmé par une musique, une gestuelle, une
composition colorée. Bref qui prend au sérieux sa potentialité de vivre ; alors il se tourne vers ceux dont il sent que, le précédant dans les années, les décénnies voire les siècles ils eurent
la même appétence...


-- le mot émotion, qu'heureusement je trouve (enfin !) dans les lign,es de Mgr Rouet ; mais le corollaire de l'émotion c'est le moyen de la faire passer ; s'adonner à un instrument, à un médium
plastique (sculpture/ video/ peinture/ dessin)


-- enfin, il n'y a pas d'art contemporain (ou bien actuel si l'on préfère) mais DES artsd contemporains ; Mgr Rouet évoque dans la même phrase "la nouvelle donne DES créations actuelles" ; à
chacun de s'y retrouver ; celui qui recherche l'émotion se tournera vers ... ce qu'il pourra.


-- dimension essentielle, rarement évoquée : si la foi est parallèle à l'art, admettons que celle-ci serve à faire grandir le croyant ; or il n'apparaît pas souvent que l'art est un chemin par
lequel l'esprit de l'artiste s'offre un espace de croissance. En ce sens l'oeuvre ne vaut vraiment d'être considérée qu'avec le recul des ans pour discerber plus aisément le chemin parcouru par
l'artsite, parfois à son insu.


 


jf MONNET


Voir blog "passage du Kairos" - nouvel article sur Odilon REDON


 


 


 


" Alors, dans la nouvelle donne des créations actuelles, les baptisés, pour ne parler que de l’Église universelle du Christ, se doivent de discerner ce qui provoque des émotions, des appels a
plus de vérité, de beauté, d’amour, de justice "



Michel Durand 02/06/2011 15:59



Oui, et pour discerne, l'échange, le dialogue, le débat est essentiel. Comme il n'y a pas qu'une seule théologie, il n'y a pas qu'une seule expression artistique.