Un bateau pour Gaza, l'accueil des catholiques

Publié le par Michel Durand

2011-0499.jpg

Je trouve étrange que, dès que l’on parle des injustices commises à l’égard des Palestiniens, un certain nombre de chrétiens s’insurgent au nom du droit à la terre des Israéliens. Ils ne voient la violence que du côté des « ARABES ». Je viens encore d’en avoir la preuve alors que je donnais une information sur « un bateau français pour Gaza ».


2011-0511.jpg

rassemblement à Lyon, samedi 2 juillet 2011

 

Est-ce le sentiment anti arabe –et l’on pense anti musulman- qui rend aveugle ? Amnésique ?

Oui, il faudrait se rappeler tous les actes terroristes accompagnant l’installation d’Israël. Ne pas oublier l’Histoire. Vu l’importante production littéraire et les nombreux films, personne ne peut ignorer que si la violence existe c‘est qu’elle fut provoquée par de fortes puissances au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. J'écoute les frères chrétiens de Palestine me le rappeler et m’étonne qu’ils ne soient pas entendus même par les plus fervents et évangéliques de nos communautés catholiques.

Trouvent-ils logique – comme appartenant au plan de Dieu- la situation actuelle débordante d’injustices ? Alors, dans ce cas, ils rejoignent l’étrange théologie de quelques évangélistes américains sur la fin du monde.

Le Seigneur reviendra quand Israël aura retrouvé sa Terre Promise. Il faut donc favoriser l’installation du Grand Israël au tour de Jérusalem et expulser tous les indésirables en rendant leur vie impossible. Aider au retour en « Terre Promise », c’est favoriser l’avènement de la fin du monde. La Bible sera utilisée comme preuve évidente que cela doit se passer ainsi.

Il est vrai qu’une lecture parallèle des évènements du Proche-Orient et de la Bible a de quoi effrayer. Israël est vainqueur contre les peuples natifs du pays parce que Dieu est avec eux.

La terre où jadis Dieu s’est manifesté à Abraham, Moïse, Élie… ne peut qu’appartenir à Israël. Parole de Yahvé !

Réfléchir ainsi, c’est ne pas avoir compris pourquoi Dieu s’est choisi un peuple particulier. Il faudrait relire Isaïe. Dieu s’est choisi un peuple spécifique pour indiquer concrètement à toutes les nations de la terre qu’il n’existe qu’un seul Dieu, Père de tous les hommes, et que la terre est pour tous. Il n’est pas question de plier toutes les races sous la juridiction d‘Israël. Mais, au lieu de montrer l’universalité de la terre, de l’humanité, et de Dieu, le judaïsme a contraint ses frères de races à une loi étroite, particulière et souvent futile tout en plaçant les « étrangers » à la marge de leur existence. C’est dans cette mentalité politico-spirituelle, qu’un habitant d’Hébron aujourd’hui peut proclamer : « cette terre est à nous, parce que Dieu nous l’a donné ».

Quand, il parle ainsi, il est infidèle à Dieu qui a tenté de se faire entendre par les prophètes. La venue de Jésus est dans la ligne d’Isaïe. L’universel message d’Amour fraternel de Dieu. Au-delà des frontières.

Étrange que le XXIe siècle en revienne aux guerres des cités états de l’époque de Moïse.

 

Voir le dossier du CCFDBande de Gaza

Le blocus et ses conséquences
Un blocus économique, sanitaire et sociétal enserre la bande de Gaza depuis maintenant quatre ans : 1,5 million de Palestiniens sont  hermétiquement coupés du monde extérieur. Lire la suite...


Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article