Le silence crie notre conscience

Publié le par Michel Durand

Lyon - Cercle de Silence du 12 octobre 2016
Lyon - Cercle de Silence du 12 octobre 2016

Lyon - Cercle de Silence du 12 octobre 2016

Nous partageons la parole de nos partenaires           

À M. Laurent Wauquiez : lettre ouverte au Président du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes (extraits) – 27-09-2016

signée par : Médecins du monde, la Cimade, la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale

« Nous sommes un collectif d’associations qui œuvrent au quotidien pour l’accueil, l’accompagnement et le soin des personnes étrangères et migrantes en région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous souhaitons par la présente lettre vous témoigner de notre vive préoccupation face à vos derniers positionnements… Vous auriez avancé que “c’est une folie de la part du gouvernement de  vouloir multiplier des Calais partout en France”. » (…)

« Le travail de terrain de nos associations témoigne qu’il est impossible de déconnecter la question de l’accueil des migrants, de l’analyse des causes qui les ont poussés à prendre la route. Et notre pays ne peut réfléchir à sa politique migratoire sans réfléchir à sa propre implication dans le contexte local qui pousse les personnes à fuir. Sans cette analyse, il devient effectivement bien plus difficile de comprendre les enjeux, et de proposer des solutions justes et constructives. » (…)

« Pour que des populations ne soient plus contraintes de migrer, il n’y a qu’une manière pour la France de répondre : être exemplaire sur le fait de ne contribuer d’aucune façon au raisons de leur migration. Ce n’est aujourd’hui que justice que de proposer dans le contexte global actuel un accueil inconditionnel à ceux qui demandent protection. »

 

Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience
Le silence crie notre conscience

Appel du Secours Catholique – Caritas France (16 septembre 2016)

Face au front du refus d’accueil des migrants   

 « Depuis quelques jours, le projet d’accueil des réfugiés de Calais à travers des centres répartis sur le territoire provoque des réactions politiques et une polémique indignes.

Des maires, des présidents de région, incitent les élus locaux et la population à s’opposer, par tous les moyens, à la création de ces centres d’accueil. Ils font appel aux sentiments les plus bas pour susciter la peur, le rejet, le repli, le refus de ceux qui fuient la guerre et la violence de leur pays.

« Le Secours Catholique – Caritas France exprime son indignation devant ces appels de responsables politiques qui s’opposent au droit et renient les valeurs d’hospitalité et de solidarité, sapant ainsi notre capacité à faire société. »

Le Secours Catholique appelle les élus locaux et régionaux à favoriser l’accueil en mobilisant les acteurs de solidarité qui sont présents sur leur territoire, et en suscitant l’expression de la générosité dont sont porteurs leurs concitoyens. »

 

- FNARS Rhône-Alpes– 29-09-2016 Communiqué de presse

« La FNARS Rhône-Alpes dénonce les déclarations du Président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes sur l’accueil des migrants de Calais.  Ne dressons pas des murs autour de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. (…)

Il est indigne de contribuer aux messages de peur et d’intolérance, envers des personnes fuyant des situations de guerre et de conflits, risquant leur vie et celle de leur famille pour trouver refuge en Europe.

Il est irréaliste de faire croire à la population que les 1784 migrants calaisiens, représentant 0,02 % de la population régionale (8 millions d’habitants) ne puissent être accueilli dans des conditions dignes et dans un climat social apaisé. » (…)

La FNARS appelle à ce que notre région soit exemplaire et réponde à la solidarité nationale et à une exigence d’ouverture, de tolérance et d’humanité, en accueillant et accompagnant dignement les migrants ».

 

Lettre du service national de la Pastorale des migrants (Eglise catholique)–19-09-2016

« Depuis quelques jours, le projet d’accueil des réfugiés de Calais dans des centres (CAO) répartis à travers tout le territoire provoque de vives réactions politiques. Certains responsables politiques incitent les élus locaux et la population à s’opposer, par tous les moyens, à la création de ces centres d’accueil. (…)

Nous savons que de nombreux acteurs d’Eglise… ainsi que des milliers d’autres personnes de bonne volonté, sont déjà mobilisées en faveur de la solidarité avec les plus pauvres pour promouvoir, en complément de l’effort déployé par les pouvoirs publics, un accueil digne dans une partage chaleureux et citoyen.

Sans se prononcer sur les détails de ce plan, qui reste à évaluer dans les faits, le Service National de la Pastorale des Migrants rappelle deux points essentiels :

- les conditions de vie dans le bidonville de Calais sont indignes et dangereuses pour les personnes qui y habitent. Face au défi de Calais et des autres campements de la Région Hauts-de-France, la doctrine sociale de l’Eglise nous demande de promouvoir et de soutenir des réponses qui valorisent la dignité des personnes.

- l’accueil des demandeurs d’asile met en œuvres les valeurs humanistes deLA FNARS la France ; à cet égard, il devrait se faire dans le souci d’une solidarité entre toutes les régions de France. Depuis des années nos concitoyens de Calais portent une part trop lourde de cette responsabilité. Il est juste et souhaitable de mieux répartir la responsabilité de l’accueil.

 

Pour accompagner notre réflexion, page proposée par :

Michel Durand, etCercle de silence (CDS),

Jean-Paul VilainCoordination Urgence Migrants (CUM),

 

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article