« Ce sont des familles qui n’ont nulle part où aller, des gens qui ont du mal à survivre »,explique le surnommé le Robin des Bois du Vatican 

Publié le par Michel Durand

Le cardinal polonais Mgr Konrad Krajewski

Le cardinal polonais Mgr Konrad Krajewski

Je lis dans le quotidien La Croix du 15 mai :

L’aumônier du pape s’attire les foudres de Matteo Salvini.

Le cardinal polonais Konrad Krajewski a brisé ce week-end (celui du 11 mai) les scellés posés par la police et rétabli l’électricité dans un immeuble du centre de Rome occupé par de nombreuses familles.

« J’assume les conséquences. » a assuré l’aumônier apostolique du pape ne renie pas son geste illégal. « Ce sont des familles qui n’ont nulle part où aller, des gens qui ont du mal à survivre » a-t-il expliqué.

Ce geste a suscité la colère de Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur.

Sur le site internet de La Croix, il y a plus d’information.

Tout cela est très réjouissant. Un cardinal du Vatican qui devient un robin des bois - droit à l’énergie - stop aux coupures ! . C’est la première fois que je vois un dignitaire entrer pacifiquement dans la désobéissance civile.

 

Certes la droite catholique ne se réjouit pas. Elle accuse.

« Mgr Konrad Krajewski, l’aumônier du pape, est la nouvelle coqueluche des médias au collier. Tous les bobos radical-chic, les humanitaristes de salon et sans nation, les gauchistes haineux de leur passé européens, et les bigots bergogliens, s’extasient devant le geste somme toute foncièrement illégal mais surtout bête et malsain du monseigneur polonais.

Le 11 mai dernier, en mettant à profit ses talents d’électricien, l’aumônier du pape François a, en brisant des scellés posés sur le compteur, réactivé personnellement l’électricité dans un bâtiment occupé illégalement par 500 personnes, dont 100 mineurs, de 18 nationalités différentes, en bref des clandestins. Les années d’occupation abusive ont accumulé plus de 300 000 euros de dettes avec la société qui fournit l’électricité. Aussi le 6 mai dernier, après des années de bras de fer, les scellés ont été posés sur le compteur de cet immeuble d’un quartier de Rome.

Une action qui a déplu à Mgr Konrad Krajewski : « Le cardinal, raconte les occupants de l’immeuble, est arrivé dans l’après-midi, a apporté des cadeaux aux enfants et a promis que si à 20 heures le courant n’était pas rétabli lui-même allait alors le réactiver. Et ainsi le père Konrad s’est calé dans le puits, a brisé les scellés et a rallumé la lumière. Et il a pris l’entière responsabilité de l’action, au nom du Vatican. »

Nous avons que ce site pose de nombreux problèmes, comme le signale Décodex*. Mais, je tiens à le citer car il reflète ce que pense de nombreux européens.

 

Voici ce que dit La Croix :

L’aumônier du pape s’attire les foudres de Matteo Salvini

Les faits Le cardinal polonais Mgr Konrad Krajewski a brisé le week-end du 11 mai les scellés posés par la police et rétabli l’électricité dans un immeuble abritant de nombreuses familles.

Arnaud Bevilacqua, le 14/05/2019 à 17:34

 

« J’assume les conséquences. » Le cardinal polonais Konrad Krajewski, 55 ans, qui effectue les œuvres de charité au nom du pape à Rome, ne renie pas son geste illégal. Il a brisé des scellés posés par la police pour rétablir l’électricité, coupée depuis le 6 mai, dans un immeuble du centre de Rome occupé par de nombreuses familles.

Un geste assumé

« Je suis intervenu personnellement pour remettre en marche le compteur. C’était un geste de désespoir. Il y avait environ 400 personnes sans électricité, des familles et des enfants », a déclaré à l’agence de presse ANSA le cardinal, aumônier apostolique du pape.

Pour Andrea Alzetta, coordinateur des activités de cette occupation, Mgr Konrad Krajewski a accompli « un acte d’une grande humanité et d’un grand courage ». Mais en pleine campagne pour les élections européennes, ce geste a suscité la colère de Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur et chef de la Ligue.

La colère de Matteo Salvini

« Je ne commente pas les décisions des cardinaux, je dis seulement que si le Vatican peut aider tous les Italiens qui ne parviennent pas à payer l’électricité, le gaz ou l’eau, beaucoup de gens qui n’occupent pas illégalement des maisons ou des immeubles en seraient très heureux », a-t-il tonné, lundi 13 mai. Les factures impayées dans cet immeuble s’élèvent à environ 300 000 €.

Des conflits récurrents entre le gouvernement italien et le Vatican

« La chose absurde, c’est que nous sommes au cœur de Rome, plaide Mgr Krajewski, fait cardinal en 2018 par le pape François, dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera. Près de 500 personnes sont abandonnées à elles-mêmes. » « Ce sont des familles qui n’ont nulle part où aller, des gens qui ont du mal à survivre », a aussi expliqué celui que l’on surnomme parfois le « Robin des Bois du Vatican ». Répondant aux critiques du ministre de l’intérieur italien, Mgr Krajewski s’est dit prêt à régler lui-même les factures.

Ce n’est pas le premier sujet de conflit entre le Vatican et le numéro deux du gouvernement italien Matteo Salvini. Ce dernier, qui n’hésite pas à s’afficher avec un chapelet ou une Bible à la main, est déjà extrêmement critique vis-à-vis de l’Église catholique et de son action à destination des migrants.

 

*Decodex

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article