La première édition du festival a connu un vrai succès d'estime dit Isabelle Francq de "La Vie"

Publié le par Michel Durand

Je reviens sur la messe des artistes du 25 novembre 2012 qui concluait les trois jours de Ecout&voir en publiant le billet rédigé par Clothilde pour le trimestriel de la paroisse Saint-Polycarpe des pentes de la Croix-Rousse. Et je vous montre quelques photos.

Voir aussi le regard de Rue89.

2012-0848.jpg

Réunis autour de l’autel, se préparant à la célébration de l’eucharistie, les artistes et  l’assemblée se sont rencontrés à travers différentes interprétations artistiques.

L’ «écoute et vois », composition de Pierre Benoît scandée à la manière des psaumes, introduit les  diverses interventions.

Messe-du-25-novembre-2012--.jpg

Photo : Hassen Haddouche

Le poète, Hugues Rousset, déclame avec profondeur et émotion des textes de François Mauriac ou de Raymond Devos. On entend encore résonner dans l’église la voix de Dieu : « J’ai rencontré l’homme ». Ces quelques mots de Raymond Devos, prononcés à côté de l’autel par le poète nous entraînent déjà dans le mystère de l’eucharistie.

 

 

Messe-du-25-no.jpg

Photo : Hassen Haddouche

 

 

 

Projetées sur diapo, les œuvres de Pierre Soulages font une apparition discrète, sobre et sans artifice. C’est ce que le Père Michel Durand explique à l’assemblée avec des textes de Georges Duby qui compare l’œuvre du XXIe siècle à l’art cistercien.

Messe-du-25-novembre-2012---copie-2.jpgPhoto : Hassen HaddoucheMesse-du-25-novembre-2012---copie-1.jpg

 

Photo : Hassen Haddouche

Nous finissons ce temps par une improvisation de Pierre Benoît, compositeur en musique electroacoustique et Gildas Vijay Rousseau, artiste metalleux de Brest.

Ce bouquet artistique, aussi embelli par quelques créations manuelles signées par les enfants du catéchisme ou interventions plus brèves, nous a tout simplement invités à suivre ces voix qui cherchent la vérité, faisant ainsi écho à la parole du jour : « Quiconque est de la vérité écoute ma voix ».

Isabelle Francq de « La Vie » écrit : « Pour certains participants, le Metal a été une découverte. Une discussion passionnante menée par le père Robert Culat, auteur de l'Age du Metal (ed. Camion Blanc), s'est tenue autour du rapport entre cette musique et le satanisme, tandis que Gildas Vijay Rousseaux, organiste liturgique, mais aussi metalleux nous a donné un concert. Des gens du Nord, des Parisiens, des Suisses avaient fait le déplacement pour l'entendre. Un grand moment. »

RCF, le Mouv’, France Info en ont parlé et en parleront.

 

 

2012-0868.jpg

Publié dans Art

Commenter cet article