Le repos hebdomadaire

Publié le par Michel Durand

DESERT

Souvenir d'un repos annuel

 

Habituellement, je demeure dans un silence complet le lundi et je mets en sabbat M. Mac Ordi.

Hélas, je suis un infidèle, travaillant trop tout en prônant l’idéal du repos. Un menteur donc. Alors (il a y plus de 20 ans) que je passais de longues heures à écrire que l’unique utopie valable était le repos, le loisir (au singulier), mes amis me disaient que je me tuais à la tâche pour prouver qu’il fallait se reposer et contempler.

L’homme qui travaille trop pour inviter au repos de la prière n’a plus le temps de prier tranquillement !

Rentrée oblige, cette semaine, trop de tâches diverses m’attendent. Je me suis donc attablé pour dire deux choses : cette semaine et la semaine prochaine j’entreprends la rédaction de textes portants

- pour les uns, sur une vie en Église tournée essentiellement, mais non exclusivement sur les gens hors Église (les non pratiquants)

- pour les autres sur la réflexion du colloque de novembre : Objections de croissance et christianisme.

 

… à bientôt

 

Heraon m'a envoyé un témoignage de non accueil ecclésial qui m'a fait pleurer.  L'émotion passé je pense que je vous en parlerai.

Publié dans Témoignage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article