Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.

Publié le par Michel Durand

Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.
Migrants en danger, alerte aux élus. Avant le début des débats à la Métropole, habitants et associations d’aide aux migrants étaient mobilisés.

Pour les uns, une petite centaine, pour les autres plus de 300.

Pour moi, et je pense que cela est partagé avec d’autres (toujours les mêmes pessimistes insatisfaits, ce ne fut pas assez.

 

Nous devrions être des milliers ! Autant que pour une manif concernant le changement climatique, la politique mondiale, la démission de Nicolas Hulot.

 

En effet, la présence de mineurs migrants non accompagnés dans notre ville est la triste conséquence d’une politique libérale qui ne pense qu’à plus de croissance financière, oubliant l’homme.

 

Inutile d’en dire plus. Nous le savons tous. Mais la majorité des électeurs, donc des élus, ne veut pas croire en ce qui est profondément et scientifiquement connu. 
 

Plus d'info ici   et  ici   et encore ici  etc....

Ci-dessous, des articles à lire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article